Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

POLITIQUE

Après le Mouvement du peuple pour le progrès (parti au pouvoir) et l'Union pour le progrès et le changement, les militants du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont investi leur candidat pour l’élection présidentielle de novembre 2020. La cérémonie d'investiture a eu lieu ce dimanche 26 juillet 2020 dans une cuvette du palais des sports de Ouaga 2000 pleine à craquer.

C'est une salle du palais des sports de Ouaga 2000 pleine à craquer qui a reçu l'affluence d’horizons divers de notabilités traditionnelles, le monde artistique national, les anciens du parti, les femmes, les représentants des partis politiques amis du parti et surtout la jeunesse militante engagée résolument aux côtés de son leader générationnel politique, Eddie Komboïgo, pour "le triomphe de l’idéal de gouvernance de notre du Burkina".



Pour le désormais candidat à la présidentielle du 22 novembre prochain, la jeunesse burkinabè nourrit de l’espoir sur son élection. Et ceci, après que le 10 mai dernier, le collège de proposition ait fait le choix sur sa personne pour représenter le CDP aux échéances électorales de novembre 2020. Un choix que le président d’honneur du parti, Blaise Compaoré a validé par une correspondance adressée au Bureau politique nationale le 9 juillet dernier.

«J’accepte avec beaucoup d’humilité et honneur de porter cette charge exaltante», rassure Eddie Komboigo. Une élection qui va "certainement" le conduire à assumer une tâche qu’il juge  immense» mais pas impossible. Une gouvernance que le nouveau candidat place sous le signe de l'audace, l'abnégation au travail, le don de soi et l'honnêteté. "Je porterai ces valeurs si je suis élu. C'est pourquoi, je suis prêt et apte à assumer la fonction suprême de notre pays", rassure-t-il.

Au nom de son parti (UPC) et du Chef de file de l'opposition politique (CFOP), Zéphirin Diabré fait remarquer que le CDP est de retour et que "les deux baobabs viennent de frayer le chemin de Kosyam." Zeph invite donc à une union de l’opposition politique pour vaincre le MPP. Parce que pour lui, «face à ces gens là, il faut qu’on soit soudé." 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir