Aujourd'hui,
URGENT
Agriculture: la Suisse alloue plus de 5 milliards FCFA aux petits agriculteurs de l’Afrique de l’Ouest. 
Burkina: l’Union européenne offre à l’armée du matériel destiné à la lutte contre le terrorisme.
Santé: le paludisme risque de tuer plus de personnes que le coronavirus en Afrique subsaharienne, prévient l’OMS.
Sommet UE-G5 Sahel : Roch Marc Christian Kaboré plaide pour plus d’investissements au profit des populations. 
Burkina: décès vendredi à Ouagadougou de Thomas Sanon, 73 ans, ancien ministre des Affaires étrangères et président du CES
Cyclisme: le Burkinabè 🇧🇫Paul Daumont nominé pour le prix du meilleur cycliste africain de l'année.
États-Unis : Donald Trump autorise le processus de transition vers une administration Biden.  
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.

POLITIQUE

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) réagit, dans ce communiqué, à une annonce de Mahamadi Kouanda parue dans la presse et invitant les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature. 

«Dans le journal L’Observateur Paalga numéro 10160 du Vendredi 14 Aout à la page 23, il nous a été donné de lire une publication intitulée ‘’communiqué’’ et signée « CDP: DEMOCRATIE-PROGRES-JUSTICE. Pour le Courant KOUANDA Mahamadi Lamine ».

Par ce communiqué, ce dernier invitait les candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020 à retirer des formulaires de candidature.

Cette publication qui se caractérise par une violation gravissime des textes du parti, du code électoral et aussi du code pénal en ce que KOUANDA Mahamadi Lamine, suspendu du parti pour actes d’indiscipline graves, s’illustre encore par la commission des infractions de faux en écriture privée, usage de faux, usurpation de titre, escroquerie par appel à contribution.

En attendant de saisir le Parquet du Procureur du Faso de ces faits délictueux, le CDP invite ses militants et militantes à se démarquer absolument  de ces agissements délictueux contraires aux intérêts du parti.

En rappel, la procédure de sélection des candidats à la candidature du CDP pour les élections législatives de novembre 2020  et notamment la constitution des dossiers de candidature a déjà fait l’objet d’un communiqué du Président du Parti en date du lundi 10 aout 2020.

Le CDP invite par conséquent ses militants et militantes à ne point tomber dans le piège de l’arnaque car le CDP est un et indivisible et dès lors toute candidature faite en dehors des instances régulières et habilitées du parti est nulle et non avenue.»                 

Démocratie-Progrès-Justice

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir