Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie
CDP: le député Yahya Zoungrana et d’autres militants «exigent» la démission d’Eddie Komboigo
Burkina: les médias dénoncent le caractère liberticide de certains articles du futur Code pénal

©Rako Badini

Selon cette dépêche de l’Agence d’Information du Burkina, des médecins ont exprimé  leur ras-le-bol ce lundi 24 juin dans la matinée, au ministère de la Santé. Ils ont octroyé  un ‘’carton jaune’’ aux autorités sanitaires qui tardent selon eux,  à donner une réponse satisfaisante à leur plateforme revendicative déposée depuis le 30 avril dernier. 

Ce communiqué du ministre en charge de la Défense est relatif à une attaque terroriste qui s'est déroulée le 22 juin dans deux villages de la commune de Barsalogho, causant la mort de 15 personnes. 

Image d'illustration

Le  forum sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme dans  la zone G 5 Sahel, organisé par le Groupement des éditeurs  de presse publique de l'Afrique de l'ouest (Geppao),  débuté le 20  juin 2019, a refermé ses portes ce 21 juin à Ouagadougou. Le ministre de la communication et des relations avec le parlement, Remis Fulgance Dandjinou, représentant le président du Faso, a présidé la cérémonie de clôture. 

172 jours soit 5 mois et 21 jours après les massacres de Yirgou qui se sont étendus sur 20 villages des provinces du Sanmatenga et du Soum, la justice se fait toujours attendre selon le mouvement Femmes débouts qui a battu le macadam ce samedi 22 juin 2019 devant le palais de justice de Ouagadougou.

Image d'illustration

Ceci est communiqué de presse du Réseau national de lutte anti-corruption  (Ren-lac) sur un présumé détournement de bourses scolaires au niveau du post-primaire. Le réseau invite par conséquent,  invite les parents d’élèves, les enseignants et les travailleurs de l’éducation qui ont connaissance de ces cas, à bien vouloir les dénoncer.

C’est parti pour la session 2019 du baccalauréat. 110 508  candidats sont inscrits pour cette session soit 65 491 garçons et 45 017 filles. Ce qui donne un taux de 59,26 % de garçons et 40,74 % de filles.

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a organisé un séminaire de formation au profit des journalistes les mercredi 19 et jeudi 20 juin 2019 à Ouagadougou. Les thèmes abordés lors de ce séminaire sont l’initiation à la pratique des sondages et la pratique de l’interview. 

En seulement trois ans d'existence, le Lycée Privé La Dignité de Boromo accueille pour la deuxième année consécutive un des cinq centres retenus dans la province des Balé par l'Office du Baccalauréat pour l'administration des épreuves écrites de la session normale du BAC, 2019.

©présidence du Faso

C'est sous le thème « le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'ouest : entre contraintes sécuritaires et devoirs professionnels » que se tient les 20 et 21 juin 2019  à Ouagadougou un forum  sur la sécurité. L'ouverture de ce forum, organisé par le  Groupement des éditeurs de presse publique de l'Afrique de l'ouest (Geppao) a eu lieu ce jeudi 20 juin sous le patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Ce jeudi 20 juin 2019, le Centre national de presse Norbert Zongo (CNPNZ) et les organisations professionnelles des médias se sont opposés à la révision prochaine du Code pénal en ses articles portant répression des publications liées aux attaques terroristes. Pour le président de l’Association des journalistes du Burkina (AJB), Guézouma Sanogo, « les modifications contenues dans le projet de loi offrent la latitude aux gouvernants de caporaliser l’information relative aux actes terroristes ».

17 civils ont été tués au cours d’une attaque terroriste intervenue dans la nuit du 18 au 19 juin 2019 dans le village de Béléhédé dans la commune rurale de Tongomayel (Province du Soum/Région du Sahel).

Ceci est une publication de l’Etat major général des armées sur la cérémonie de décoration du bataillon Gondaal 4 par les Nations Unies. 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé