Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Le Réseau national de lutte anti- corruption (Ren- Lac) a animé un point  de presse  à son siège ce lundi 27 mai 2019, dans le but de donner sa lecture sur l'état actuel de la gouvernance. Il s’est penché essentiellement sur la présumée tentative d’exportation frauduleuse d’or par IAMGOLD Essakane SA. 

Dans cette déclaration, le Réseau accès aux médicaments essentiels (Rame) se prononce sur la grève enclenchée la semaine dernière par les syndicats de la santé. L’organisation invite les différentes parties « à instaurer un dialogue franc et responsable » afin de trouver des solutions durables au profit des populations.

Inhumation du juge Salifou Nebié/Aouaga.com

Ceci est une déclaration du Syndicat autonome des Magistrats burkinabè (Samab),  à l'occasion de la 5ème date anniversaire « du décès tragique » du juge Salifou Nébié.

La Procureure du Faso près le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Ouagadougou, Maïza Sérémé dont le départ a été annoncé en début avril, a finalement cédé sa place à Harouna Yoda, a appris l’AIB vendredi de source officielle.

Du 24 au 25 mai 2019 se tient à Ouagadougou un atelier autour du thème : « le rôle de la femme dans la lutte contre l'insécurité au Burkina Faso ». Cet atelier dont l'objectif général est de permettre aux participantes d'échanger sur la contribution de la femme en général et surtout celle journaliste dans la  lutte contre le terrorisme et l’insécurité au Burkina est  une initiative de la cellule genre de l’Association des journalistes du Burkina (AJB).

Les parlementaires africains s’engagent à prendre des mesures urgentes pour augmenter les taux de vaccination et donner une impulsion à la couverture maladie universelle, au moment où s’achève la session du Parlement panafricain, selon ce communiqué de presse.  

La coordination des Comités de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) de Sig-Nonghin a organisé une conférence de presse ce jeudi 23 mai 2019 à la bourse du travail. Le sujet des échanges avec les hommes des médias a porté sur la tentative d’accaparement en cours des terres des maraichers par un pasteur. 

La police nationale du Burkina Faso appelle, dans un communiqué, les chauffeurs routiers qui encombrent les voies d’accès à la capitale à reprendre le service dans le respect des textes et règles en vigueur. 

Via une lettre circulaire diffusée ce 22 mai 2019, la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) a décidé de lever son mot d’ordre de boycott d’activités pédagogiques et administratives pour compter de ce jeudi 23 mai à 00h.

Inhumation du juge Salifou Nebié/Aouaga.com

Ceci est une déclaration du Collectif « justice pour Salifou Nébié »  à l’occasion du cinquième anniversaire de « l’assassinat » du juge constitutionnel Salifou Nébié. 

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Fasozine, la coordination des comités CGT-B des péages  a décidé de suspendre son mot d'ordre de grève qui était prévu du 23 au 25 mai.

En plus de la grève du Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha), 4 autres Syndicats tels celui des médecins du Burkina (Symeb) et des infirmiers ont mis en exécution leur mot d’ordre de grève ce mercredi 22 mai 2019. Depuis ce matin, ils observent également un arrêt de travail allant du 22 au 25 mai 2019. Pour ce premier jour de grève, l’ensemble des formations sanitaires visitées par l’équipe de Fasozine sont pratiquement vides mais toutefois, le service minimum est assuré dans quelques services.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé