Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

Francine Ouédraogo

Le monde de la communication a été endeuillé deux fois dans la même semaine à Bobo Dioulasso.

Un nommé Pagandamba Tankoano a froidement abattu son propre père le 15 janvier 2018 avec une pioche.

Ce 15 janvier 2018, marque la commémoration du 2e anniversaire de l’enlèvement du Dr Elliot. Celui-ci, en compagnie de sa femme –relâchée un peu plus tard -  avaient été la cible de ravisseurs se réclamant du groupe djihadiste Ansar Dine. Deux ans après sa disparition, l’on est sans informations de son lieu de détention ou de l’état dans lequel se trouve celui qui s’était installé à Djibo (Soum), depuis 45 ans.   

Ce samedi 13 janvier 2018, les enseignants du Burkina, à travers la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) ont à nouveau exigé que leurs revendications soient prises en compte comme il se doit. C’était au cours d’une conférence de presse, qui sonnait comme une réponse aux propos du Premier Ministre sur la crise qui secoue le monde éducatif. 

Salle de classes désertes, cours de l’école vide, Service administratifs à l’arrêt. Tant au primaire qu’au secondaire.  Le personnel de l’éducation du Burkina Faso a mis son préavis de grèves à exécution.

Les enseignants ont abandonné ce  mardi 9 janvier 2018 salles de classes et bureaux pour manifester leur mécontentement. Rassemblés à la Bourse du travail de Ouagadougou, à travers ce mot d’ordre de grève de 72 heures observé sur toute l’étendue du territoire national, les enseignants exigent la satisfaction de leur plateforme revendicative minimale. 

L'école de Nandala

Engagement social. Investissement économique. Epanouissement humain. Voici les leitmotivs de BUSPAD. Créée en 2005, cette association regroupe des étudiants, stagiaires, et diplômés burkinabè en Allemagne. Avec son siège à Hildesheim, ville voisine de Hannovre, Buspad, avec ses 36 membres, déploie compétences, savoir-faire, et savoir-être. Son objectif ? Rendre radieux les Burkinabè aussi bien en Allemagne qu’au Faso.

A trois jours de la fin de l’année 2017, la police municipale de Ouagadougou a dressé le bilan de ses activités. Une année riche en activités, selon le contrôleur Victor Bazié, directeur de la sécurité publique. La police municipale a déclaré avoir mis en fourrière, à la date du 27 décembre, au total 14 535 engins et animaux au cours de l’année 2017.

Une réunion bilan tenue le 22 décembre conclut que la 12e édition du Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO) a tenu toutes ses promesses, selon ce communiqué de presse.

C’est désormais une coutume pour la mairie de l’arrondissement 4 et son partenaire le Rotary club Ouaga savane d’organiser, en chaque fin d’année, un arbre de Noël à l’endroit des enfants démunis et ou vivants dans des situations difficiles. Cette année encore, la tradition a été respectée. Le vendredi 22 décembre dernier, au sein de l’arrondissement, le Rotary a organisé un arbre de Noël au profit d’une centaine d’enfants orphelins ou vulnérables issus dudit arrondissement.

Quatorze chaines nationales, c’est le nombre que compte le premier multiplex, en référence à la Télévision numérique terrestre (TNT). Le lancement officiel de ce dispositif est intervenu ce jeudi 28 décembre 2017 à Ouagadougou par Cherif Sy, Haut représentant du président du Faso, qui avait à ses côtés le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Rémi Fulgence Dandjinou, ainsi que d’autres ministres. 

La police municipale de Ouagadougou a, au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 28 décembre 2017, présenté le nouveau matériel acquis pour lutter contre les stationnements dangereux, abusifs,  gênants sur les voies publiques et les chargements hors gares.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé