Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

Au nombre de huit, des assaillants ont ouvert le feu dans la nuit de lundi à mardi vers 23h, sur le poste de gendarmerie de Bourzanga, localité située à 40 km de Kongoussi et 152 km de Ouagadougou, dans la Bam. Ils ont emporté deux motos et incendié des documents. 

La coordination des universités publiques et de celle de la recherche de la Fédération des syndicats nationaux  des travailleurs de l’éducation et de la recherche (F-Synter) a dénoncé ce mercredi 8 novembre 2017 à Ouagadougou, le non respect par le gouvernement du protocole d’accord de septembre 2016 portant sur le statut des enseignants à temps plein (ETP) et les ingénieurs de recherche. Pour les orateurs du jour, l’attitude de l’exécutif est un mépris vis-à-vis du monde des enseignants chercheur.

Le Syndicat des travailleurs de l’Action sociale (Syntas) et le Comité de la confédération générale du travail du Burkina (CGT-B) ont animé une conférence de presse ce mercredi 8 novembre 2017 à Ouagadougou. Ils décident de la levée de la suspension des mots d’ordre de grève et de sit-in des mois août et septembre dernier et ont annoncé un sit-in de 8 à 12 heures les 13 et 14 novembre prochain, suivi d’une grève de 96 heures du 21 au 24 novembre sur toute l’étendue du territoire national.

L'Union burkinabè des éditeurs privés de services de télévision (UBESTV) qui regroupe l'ensemble des chaines de télévision privées du Burkina, voudrait à travers cette lettre ouverte,  attirer une fois de plus, l'attention du gouvernement sur l'impérieuse nécessite du lancement officiel de la Télévision numérique terrestre. Le lancement officiel de la TNT a subit plusieurs reports, portant des préjudices énormes aux télévisions privées existantes et celles à venir. Ils souhaitaient le dire au Premier ministre Paul Kaba Thiéba. Mais comme ils n’ont pas pu obtenir une audience, ils s’adressent à travers cette lettre ouverte.  

Des tirs nourris ont été entendus dans la nuit de lundi à mardi vers 23h,en provenance de la gendarmerie de Bourzanga,a appris l’AIB auprès d'habitants de la localité.

Suite à son Assemblée générale du 23 septembre dernier, le réseau West Africa Network for Peacebuilding (Wanep/Burkina) a changé de conseil d’administration. Le nouveau PCA a pour nom, Moussa Willy Bantenga. L’ancien PCA, Arouna Savadogo lui a passé le témoin le 3 novembre 2017.

La Brigade anti-criminalité (BAC) de Ouagadougou, en collaboration avec le Commissariat de Police de l’Arrondissement de Nongr-Mâasom ont procédé à la saisie de carcasses de poulet de chair. Cette saisie est intervenue dans la matinée du 31 octobre 2017 au secteur 39 de l’arrondissement 09 de la ville de Ouagadougou.

Étudiants, secrétaires, couturiers, agents commerciaux, enseignants, ils étaient au total 57 inscrits pour le concours radiophonique, Radio en Herbe, organisé par Radio Pulsar durant les vacances. Au final ils seront 23 à passer les différentes étapes de la compétition.

A Bobo-Dioulasso, le Synatfitex, un des syndicats de la Société des fibres et textiles du Burkina Faso (Sofitex), a marché jeudi 2 novembre. Conduite par son secrétaire général Issiaka Traoré, la marche du Synatfitex aspirait à encourager la direction à emprunter le chemin de la bonne gouvernance.

L’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Japon au Burkina Faso, Ikezaki Tamotsu, et Yuko Morishige représentante de l’ONG Core (Community Road Empowerment ou  Michibushinbito en japonais), ont procédé ce jeudi 2 novembre 2018 à la signature d’un contrat de don, dans les locaux de l’ambassade japonaise à Ouagadougou. Cette cérémonie était le point de départ de l’exécution du projet d’aménagement de routes rurales avec sacs remplis de terre (Do-noh en japonais). La valeur du financement octroyé par le Japon est estimée à environ 95 millions de francs CFA.

Dans le cadre de ses activités, l’Association pour la renaissance d’une citoyenneté nouvelle (ARCN) a donné une conférence publique le weekend end dernier à Ouagadougou. Animée par le Pr. Luc Marius Ibriga, cette conférence a porté sur le patrimoine national.

Photo: Watt FM

Un véhicule des forces armées burkinabè a sauté sur une mine ce mardi 31 octobre 2017 aux environs de 10h.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé