Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 17 juin 2020, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Les consommateurs veulent toujours mettre la main sur les smartphones les plus récents et les plus novateurs. Mais comme les technologies évoluent très rapidement, l’augmentation des coûts ont mis ces bijoux modernes hors de portée pour une grande partie de la population. En ce qui concerne l’espace de stockage, la qualité de la caméra, la durée de vie de la batterie et les performances puissantes, les consommateurs ont maintenant augmenté leurs attentes à l’égard de leurs smartphones. Après tout, aujourd’hui, nos téléphones portables sont devenus une partie importante de notre vie. 

Ceci est un message du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Pr Séni Mahamadou Ouédraogo
 à l'occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants.

Dans le cadre du projet "Anw ka kêlê" (Notre combat en langue Dioula), les volontaires du Réseau des clubs RFI (Radio France internationale) du Burkina étaient dans la commune rurale de Saponé ce jeudi 11 juin 2020 pour une campagne de sensibilisation sur la maladie à coronavirus. Cette activité a consisté essentiellement à la sensibilisation (porte à porte) des populations sur les mesures barrières, la distribution de gels hydro alcooliques, de cache-nez et de tee-shirts.

Malgré la levée de certaines mesures de restrictions de liberté face à la pandémie du Coranavirus, les membres du Réseau des clubs RFI (Radio France internationale) Burkina estiment qu'il vaut mieux prévenir que guérir." Dans le cadre du projet "Anw ka kêlê" (Notre combat en langue Dioula), le réseau a mené conjointement avec la police nationale, une action terrain dénommée "Opération 1000 cache-nez" ce jeudi 4 juin 2020. Il s'est agi essentiellement de distribuer des cache-nez aux usagers de la route.

Depuis le déclenchement des actions terroristes au Burkina Faso en 2015, le pays connait des courbes alarmantes dans le cycle de violences. La province du Soum selon ses ressortissants, est particulièrement affectée par le phénomène avec ses conséquences fâcheuses (nombreuses pertes en vies humaines, déplacements massifs de populations, blocage de la principale voie d'accès au chef-lieu de province etc.). Afin de contribuer au retour de la paix et la cohésion sociale, des fils et filles de la province sous l'initiative de Hamadoun Hamed Dicko, se sont réunis dans un cadre dénommé "Groupe d'action pour le Soum" afin de réfléchir, agir, accompagner et proposer des solutions aux institutions républicaines. Ledit groupe a été présenté à la presse ce jeudi 4 juin 2020 à Ouagadougou.

Face à la crise sanitaire due à la Covid-19 qui sévit dans notre pays, le Chef d’État a lancé un appel public pour que tout le peuple burkinabè se mobilise afin de lutter contre cette pandémie. Pour répondre à cet appel, CANAL+ BURKINA s’est mobilisé pour apporter sa contribution en mettant à disposition des centres dédiés de la prise en charge de cette maladie des programmes des Bouquets CANAL+.

Huit des 12 personnes interpellées par la gendarmerie à Tanwalbougou pour des faits de suspicion de terrorisme ont retrouvé la liberté, selon ce communiqué du Procureur du Faso. Pour rappel, 12 autres personnes interpellées en même temps qu’eux et pour les mêmes faits ont trouvé la mort dans des circonstances jugées suspectes par des associations de droits de l’homme. 

• Doté d’une puissante technologie IA, d’une batterie puissante de 5 000 mAh et d’un écran poinçonné de 6,6 pouces, le Spark 5 est déjà disponible dans toutes les boutiques Tecno sur le territoire national au prix de 75 000 FCFA.

Le Conseil Régional de la Jeunesse du Centre-Ouest (CRJ/CO) a tenu un atelier diagnostic le 30 mai 2020 au Centre d’écoute et de dialogue pour jeunes (CEDJ) de la commune de Koudougou. Cet atelier placé sous la présidence du Directeur régional de la jeunesse et de la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes du Centre-Ouest avait pour objectif de recueillir les avis de la quarantaine de participants sur les potentialités et les contraintes pour l’épanouissement de la jeunesse de la région. Lesquels avis devraient permettre d’enrichir le Plan stratégique de développement en cours d’élaboration.

Un convoi de commerçants qui se rendait à Sollé dans la soirée du vendredi 29 mai 2020 a été l'objet d'une attaque perpétrée par des hommes armés sur l'axe Ingané-Sollé à une quarantaine de kilomètres au Nord de Titao, chef-lieu de la province du Loroum, selon l’Agence d’informations du Burkina.

Le Procureur général demande aux Procureurs de Faso de ne pas audiencier tout dossier correctionnel dans lequel se trouve constitué un avocat, de ne répondre à aucune correspondance d’un avocat, de retirer des rôles d’audience tout dossier dans lesquels se trouve constitué un avocat, de ne pas recevoir un avocat. Pour cause, le refus du Bâtonnier de commettre d’office des avocats pour les assises criminelles qui devaient se tenir à Ziniaré. Lequel refus serait motivé par la prestation de serment d’un avocat devant la justice, malgré le véto du Barreau.