Aujourd'hui,
URGENT
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 
Kenya: les braconniers bientôt passibles de la peine de mort (France 24)
Burkina: les agents publics de l'Economie et des finances entameront ce lundi 21 mai 2018 une grève de 120 heures (5 jours)
Terrorisme: le «groupe EI dans le Grand Sahara» sur la liste noire américaine
Etats-Unis: une fusillade dans un lycée au Texas fait au moins huit morts (RFI)
Guinée: le Premier ministre guinéen Mamady Youla a présenté à sa démission ainsi que celle de son gouvernement
Chili: les 34 évêques venus parler avec le pape sur le scandale de pédophilie ont remis leur démission
Burkina: une œuvre d’art honorifique décernée à l’ancien président Michel Kafando

Photo: Sidwaya

Suite à la bousculade survenue dans la nuit du vendredi au samedi, au quartier Somgandé de Ouagadougou et ayant causé six morts, à l’issue de son prêche, le guide spirituel Cheick Abdoul Aziz Aguib Soré, a confié à l’Agence d’Information du Burkina  qu’il est dans l’incapacité d’expliquer les causes exactes du drame.

Photo: Burkina 24

Les identités des victimes des bousculades du samedi 21 avril 2018 sont connues. Les bousculades intervenues à la sortie de la veillée de prière de bénédiction pour le Burkina Faso du guide spirituel, Cheick Abdoul Aziz Soré , au plateau omnisports de Somgandé ont fait six morts et cinq blessés.

Photo: Oméga Fm

Six personnes dont cinq femmes et un homme sont mortes dans au cours de bousculades dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 avril au plateau omnisports de somgandé à Ouagadougou selon plusieurs sources médiatiques. Cet incident s’est produit lors d’un prêche du guide religieux  Cheick Aguib Soré.

Dans le Nahouri, 745,24 kg de produits prohibés ont été saisis par le commissariat central de police de la ville de Po.

Le groupe Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), dirigé par Abou Walid al-Sahraoui a revendiqué l’enlèvement de l’enseignant de l’école primaire de Bouro le 12 avril dernier, ainsi que l’assassinat du maire de Koutougou le 8 avril selon une information de nos confères de Jeune Afrique.

Les radios privées Savane FM et Oméga FM et la radio nationale du Burkina, sont les trois radios les plus écoutées dans la région du Centre (Ouagadougou), renseigne une étude rendue publique lundi.

La Journée de solidarité musicale (JSM) est une initiative originale de l’Association Dounia Solidarité+ (ADS+). Ce concept de l’ADS+ qui sera à sa 5è édition en mars 2019, consiste à organiser un concert musical dans un élan de solidarité.

L’Organisation internationale de développement, Light for the World a procédé le mardi 10 avril 2018 au lancement à Ouargaye, province du Koulpelogo, du projet « activités de subsistance inclusives pour les femmes vulnérables et personnes handicapées dans la province du Koulpelogo ».  D’une durée de trois ans, le projet qui a pour objectif de rendre financièrement autonome 200 personnes vulnérables, a été officiellement acté par Yvette Dembélé, la secrétaire d’Etat en charge des affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’exclusion.

Le président de l’Association WendKouni pour le développement de l’Afrique, le pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo, ne cesse de dénoncer la situation économique actuelle du Burkina. Appelant de tout son vœu à une réforme pour répondre aux besoins du pays, le chercheur en phytothérapie et médecine naturelle invite les Burkinabè à la mobilisation pour le travail. Convaincu qu’au Burkina, il y a suffisamment de ressources pour le développement, il était face à la presse le 14 avril 2018 pour parler plantes médicinales mais aussi du Fonds communs.

Un élève a été tué ce jeudi 12 avril 2018 et un enseignant enlevé dans l’attaque par des assaillants, de l’école de Bouro dans la commune de Nassoumbou, à une trentaine de km de Djibo, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB)

Un instituteur de 35 ans exerçant dans une école primaire privée confessionnelle de la commune de Bourzanga, a été interpellé par la police pour fait de viol présumé sur un élève de 10 ans, selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB).

La police et la gendarmerie nationale ont diffusé ce 10 avril 2018 le portrait-robot des auteurs des attaques du 2 mars 2018 contre l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France. Elles lancent un appel à témoins.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé