Aujourd'hui,
URGENT
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 
Madagascar: 4 morts suite à une intoxication à la viande de tortue de mer
Bobo-Dioulasso: un prêtre assassiné, un autre blessé par leur ancien cuisinier (AIB)
Cybercriminalité: une opération policière internationale démantèle un réseau de cybercriminels ayant fait plus de 40 000 victimes dans le monde

Créée en 2017 à Abidjan en Côte d’Ivoire, Woman leader est une association à but non lucrative qui œuvre pour la promotion du genre, le développement féminin, le leadership de la femme et l’autonomisation de la jeune fille. Dans l’optique d’étendre ses tentacules dans la sous-région, la section Burkina a été lancée ce samedi 16 mars 2019 à Ouagadougou par sa présidente, Tara Nikiema.

Mme Diabré au centre

Le mercredi 13 mars 2019, l'association Tind Yalgré, en partenariat avec la Fondation Liliane, a organisé une activité dénommée "Tirer la sonnette" dans la commune de Boussé. Cette activité parrainée par Mme Odile Diabre/Ouedraogo, Présidente de l’association La Graine, visait à soutenir l’éducation inclusive.

Dans la région du Sud-ouest, les services sanitaires ont dénombré à ce jour, 104 cas de méningites. Selon un constat sur place fait par nos confrères de la télévision nationale,  trois des cinq districts sanitaires sont en situation d’alerte. La région, malgré ces cas, n'est pas en situation d'épidémie.

A l’occasion de la commémoration de la 162e  journée internationale de la Femme, les femmes salariées de la compagnie aérienne Air France ont décidé de remplacer cette journée classique par une journée dite «citoyenne» en faveur des enfants autistes de l’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfance (Abape). 

Image d'illustration/©présidence du Faso

Les Forces armées nationales conduisent depuis quelques jours une opération dénommées "Otapuanu" dans les régions du Centre-est et de l'Est du pays dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Dans l'optique de mener à bien cette opération, le Chef d'Etat major général des armées via le communiqué ci-dessous a invité les populations des zones concernées au "respect des consignes de sécurité" et surtout au respect du couvre-feu instauré dans la région de l'Est.

«Les Mères poules» est une association regroupant des femmes issues de milieux ruraux et défavorisés. Présidée par Madina Boly/Yaméogo, ce regroupement de femmes œuvre pour l’autonomisation de la femme.

Image d'illustration

A l’instar de la communauté internationale, le Burkina Faso célèbre cette année la 162ème journée internationale de la femme, le 8 mars 2019 sous le thème : « contribution de la femme à l’édification d’un Burkina Faso de sécurité, de paix et de cohésion sociale ». C’est la ville de Koupéla qui aura l’honneur d’abriter la cérémonie officielle de cette journée placée sous le haut patronage de Madame Sika/KABORE, épouse de Son Excellence Monsieur le Président du Faso.

Le gouvernorat de la région de l’Est a annoncé ce mercredi 6 mars 2019 l’instauration d’un couvre feu  sur l’ensemble du territoire régional du jeudi 7 mars au samedi 20 avril 2019 de 19h à 6 h du matin.  Dans le communiqué administratif du gouverneur, aucune raison officielle n’a été avancée.

Mettre l’art au service du développement, c’est ce que vient de faire l’artiste slameuse burkinabè Malika Rakizatou Ouattara dite Malika La Slamazone. En effet, l’artiste sur fond propre, a fait réhabiliter la salle de consultation pédiatrique de l'hôpital Sourou Sanou de Bobo-Dioulasso. La coupure du ruban du nouveau bâtiment pédiatrique a eu lieu le mardi 5 mars 2019 dans la ville de Sya.

La lutte contre le terrorisme ne doit pas être un prétexte pour réprimer la liberté d’expression et d’information au Burkina Faso, a déclaré Amnesty International aujourd’hui, alors que le pays s'apprête à réviser  son Code pénal.

Après le dévoilement de la statue en hommage au père de la Révolution, Thomas Sankara, le samedi 2 mars dernier, les Burkinabè ont été choqués de constater que les traits et la forme du visage sur la statue ne reflètent pas ceux du visage de Sankara. Ce lundi 4 mars 2019, au cours d’une conférence de presse,  le Comité international mémorial Thomas Sankara (CIM-TS) a «demandé pardon» pour les erreurs constatées et a annoncé que des corrections seront faites dans un délai de deux mois.

A la cérémonie officielle de découverte, ce 2 mars 2019 à Ouagadougou, de la statue de Thomas Sankara et des 12 bustes de ses compagnons d'infortune en présence des chefs d'État, le public a exprimé leur mécontentement vis-à-vis de la statue du père de la Révolution. Et dans les réseaux sociaux, la critique a fusé…

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé