Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Syndicat des travailleurs de l'action sociale (Syntas) annonce une grève de 96h à compter du 19 décembre.
Côte d’Ivoire : 4 blessés dans le crash d’un hélicoptère ce jeudi 14 décembre aux alentours de l’aéroport Félix Houphouet Boigny (aouaga.com).
Justice: «Le gouvernement espère un traitement diligent» du dossier Norbert Zongo (Rémis Dandjinou, porte parole).
Burkina: l’hebdomadaire Conseil des ministres est prévu pour ce jeudi 14 décembre 2017.
G5 Sahel: Roch Marc Christian Kaboré se rend à Paris le 13 décembre 2017 pour prendre part à une réunion internationale.
politique: démission de Larba Yarga, 2ème secrétaire adjoint aux affaires juridiques chargé du contentieux électoral du BPN du MPP.
Cinéma: «Thom» de Tahirou Ouédraogo meilleur film au festival Toukountchi
Etats-Unis:  explosion à New York, 4 blessés aucune perte en vie humaine, «une tentative d'attentat terroriste» selon le maire
11-Décembre: 5 000 défilants dont 1 700 militaires, paramilitaires et 3 300 civils ont pris part à la parade du 11-décembre 2017 à Gaoua 
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)

SOCIETE

Un soldat français des forces spéciales, soupçonné d'attouchements sexuels sur deux fillettes franco-burkinabè de trois et cinq ans en 2015 quand il était en mission au Burkina Faso, sera jugé mardi au tribunal correctionnel de Paris.



En juin 2015, ce soldat de l’opération Barkhane au Sahel était en repos avec un collègue au bord de la piscine d’un hôtel de Ouagadougou. Les deux hommes ont commencé à boire très tôt dans la journée, avant de sympathiser avec une Française habitant au Burkina, venue à la piscine avec ses filles de 3 et 5 ans.

La Française les convie ensuite à manger des crêpes chez elle. Elle finira par leur demander de partir après avoir surpris plusieurs fois le prévenu dans la chambre de sa fille où il avait prétexté la consoler d’un cauchemar.

Ce n’est que le lendemain que la mère découvre que l’un des deux hommes a oublié une caméra portative GoPro. Elle visionne les images et découvre des scènes filmées sous l’eau où l’on voit des attouchements sexuels sur chacune des fillettes. Elle se rend alors à l’ambassade de France pour y dénoncer les faits.

Une enquête de commandement avait été déclenchée par le chef d'état major français des armées. En parallèle, la justice burkinabè avait été saisie par l'ambassadeur de France à Ouagadougou.