Aujourd'hui,
URGENT
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  
arrondissement 3:  Les militants de l’UPC s’indignent face à la « forfaiture » engagée pour la destitution de l’actuel maire

SOCIETE

La Loterie nationale burkinabè (Lonab) a organisé ce mercredi 19 avril 2017 à Ouagadougou une séance de formation au profit d'une dizaine de journalistes sur le concept du jeu responsable. Objectif de cet échange avec la presse : faire des journalistes des relais dans la sensibilisation des parieurs sur ledit concept.


La formation a été assurée par Aymar Tiendrébéogo, chef équipe du projet «Jeu responsable» à la Lonab.  Le jeu responsable est un ensemble de mesures visant à interdire la participation des mineurs au jeu d’une part et à lutter contre le développement de la dépendance au jeu d’autre part. Et ce concept, qui s’inscrit dans la responsabilité sociale des sociétés de loteries, est une approche proactive à l’impact social des produits proposés par les loteries.

Selon les explications de M. Tiendrébéogo, la Lonab, en tant qu’entreprise citoyenne et une société d’Etat, est engagée dans la mise en œuvre du jeu responsable et cela fait d’ailleurs partie d’un de ces axes stratégiques. « Nous avons initié cette formation sur le jeu responsable parce que c’est un comportement et une attitude que nous voulons inculquer aux parieurs. Nous voulons donc avoir des parieurs responsables et c’est pour cela nous passons par le vecteur le plus sûr à savoir la presse pour atteindre l’ensemble de la population. L’idée est de permettre à la presse donc d’être informée et d’informer à son tour le plus largement possible », a fait savoir pour sa part Aboubacar Lankouandé, le directeur des Etudes et de la Prospective de la Lonab.

Pour ce dernier, l’objectif de la Lonab, in fine, est de faire en sorte que les parieurs puissent jouer en tenant compte d’une limite de temps et de moyens. « Il faut qu’ils aient une attitude ludique par rapport au jeu, c'est-à-dire considérer le jeu comme un divertissement », a-t-il indiqué.

Et comme action de sensibilisation au-delà des séances de formations qui seront administrées aux différents acteurs de la chaîne de jeu, il est prévu des affiches dans les kiosques Lonab mentionnant les actions à mener pour un jeu responsable, et les actes à ne surtout pas faire. Outre cela, des affiches d’interdictions du jeu aux moins de 18 ans seront éditées et des sketches seront réalisés en vue d’une sensibilisation globale.

« Nous espérons qu’au bout du compte nous allons arriver à l'addictologie c'est-à-dire la prise en charge des joueurs addicts en créant et en participant à la création d’un centre d’addictologie » a révélé M. Lankouandé.

Et pour jouer responsable, il est recommandé, entre autres, de ne pas faire du jeu un travail « car le PMU’B ne saurait être une alternative au travail », ne pas contracter une dette pour jouer ni vendre un bien quelconque pour le faire. A cet effet, il est aussi demandé aux parieurs de faire une pause afin de faire le point sur leurs mises et leurs gains avant de continuer. Et en le faisant, estime Aymar Tiendrébéogo, cela leur évitera les lourdes conséquences du jeu non responsable.

La Lonab étant engagée résolument depuis 2012 dans la mise en œuvre totale dudit concept au sein de l’association mondiale des loteries, a souscrit à ce programme. Ledit programme est constitué de 4 niveaux et à nos jours, la Lonab est au niveau 2. Et selon les dires de M. Lankouandé, au cours de l’année 2017, la Nationale des jeux postulera pour le niveau 3. 

Après Ouagadougou, deux autres formations se tiendront dans les deux autres directions de la Lonab à Koupéla (Est) et  à Bobo Dioulasso (Ouest) au profit des journalistes de ces régions.