Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

Une vue de l’avenue Ouezzin Coulibaly, en chantier depuis quatre années (Ph. SM)

SOCIETE

Irrités par les désagréments engendrés  à cause de  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché, situé en plein centre-ville, les jeunes, membres et sympathisants des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, soutenus par des associations de commerçants du grands marché, ont fermé le marché aux usagés toute la journée du vendredi 21 avril 2017.


Tôt le matin, ils ont  animé un meeting à l’entrée principale du marché suivi d’une marche vers le gouvernorat des haut-bassins pour la remise d’une lettre de protestation adressée au ministre en charge des Infrastructures, laquelle lettre a été reçue par  le gouverneur Antoine Atiou, aux fins de faire suivre.    

A l’appel des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, et des associations de commerçants du grand marché, des centaines de personnes ont fait le déplacement au grand marché, pas pour y faire des achats, mais pour exprimer leur mécontentement  face aux désagréments engendrés  par  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché (les travaux de la seule voie en réfection, longue d’à peine 800 mètres, durent  bientôt quatre ans).

Avec les manifestants, les leaders des organisations spécifiques de la société civile (Daouda Ouattara, Mouvement citoyen « Y’en a marre », Abdoul Wahah Nacanabo, Mouvement en rouge « Faso Kunko », Eloi Savadogo, Ligue des jeunes du Burkina…), n’ont pas manqué d’haranguer la foule.  Tout en scandant leur désarroi les manifestants ont entamé une marche vers le gouvernorat.

Le représentant du chef de l’état a  reçu les doléances des manifestants. Tout en promettant de transmettre les doléances à qui de droit avec diligence, le gouverneur a salué l’esprit pacifique et le civisme des marcheurs.

Les manifestants ont promis, pour leur part, d’aller au-delà de la fermeture du marché  la prochaine fois s’ils n’obtiennent pas gains de cause.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé