Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

Une vue de l’avenue Ouezzin Coulibaly, en chantier depuis quatre années (Ph. SM)

SOCIETE

Irrités par les désagréments engendrés  à cause de  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché, situé en plein centre-ville, les jeunes, membres et sympathisants des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, soutenus par des associations de commerçants du grands marché, ont fermé le marché aux usagés toute la journée du vendredi 21 avril 2017.


Tôt le matin, ils ont  animé un meeting à l’entrée principale du marché suivi d’une marche vers le gouvernorat des haut-bassins pour la remise d’une lettre de protestation adressée au ministre en charge des Infrastructures, laquelle lettre a été reçue par  le gouverneur Antoine Atiou, aux fins de faire suivre.    

A l’appel des organisations spécifiques de la société civile de Bobo-Dioulasso, et des associations de commerçants du grand marché, des centaines de personnes ont fait le déplacement au grand marché, pas pour y faire des achats, mais pour exprimer leur mécontentement  face aux désagréments engendrés  par  l’état  de délabrement très avancé des voies entourant le grand marché (les travaux de la seule voie en réfection, longue d’à peine 800 mètres, durent  bientôt quatre ans).

Avec les manifestants, les leaders des organisations spécifiques de la société civile (Daouda Ouattara, Mouvement citoyen « Y’en a marre », Abdoul Wahah Nacanabo, Mouvement en rouge « Faso Kunko », Eloi Savadogo, Ligue des jeunes du Burkina…), n’ont pas manqué d’haranguer la foule.  Tout en scandant leur désarroi les manifestants ont entamé une marche vers le gouvernorat.

Le représentant du chef de l’état a  reçu les doléances des manifestants. Tout en promettant de transmettre les doléances à qui de droit avec diligence, le gouverneur a salué l’esprit pacifique et le civisme des marcheurs.

Les manifestants ont promis, pour leur part, d’aller au-delà de la fermeture du marché  la prochaine fois s’ils n’obtiennent pas gains de cause.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé