Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

SOCIETE

Dans le cadre de la lutte contre la drogue, l’Unité anti-drogue (UAD) a démantelé un réseau de trafiquant de cannabis. Elle a procédé ce mardi 2 mai dans ses locaux à la présentation de ce réseau et des produits saisis. Les 718 kilogrammes de cannabis saisis ont une valeur totale d’environ de 50 millions de francs CFA.



Cette saisie a été possible grâce à une information reçue le 10 janvier 2017 par l’Unité anti-drogue (UAD) faisant état de ce qu’un individu se livrait au trafic de cannabis entre le Burkina Faso et des pays voisins. L’Unité anti-drogue a, à cet effet, ouvert une enquête. Les investigations menées par cette unité ont permis d’interpeler un présumé auteur de ce trafic ainsi que ses complices et de saisir 718 kilogrammes de cannabis.

Ainsi, Koffi Agyekum présumé trafiquant, âgé de 33ans, Dipama Lassané, transporteur burkinabè âgé de 32 ans et Bonkoungou Mahamadou, magasinier dans une auto-gare au quartier Kamsonghin de Ouagadougou et âgé de 31 ans ont été interpellés.

Des explications du Commissaire de police Wenlasida Richard Belem, par ailleurs chef de l’UAD, il ressort qu’il s’agit de deux Burkinabè et d’autres personnes de nationalité étrangère dont le trafiquant lui-même. «Il y a le complice qui a aidé le fournisseur qui est d’un pays étranger et le destinataire qui est aussi d’un pays étranger. Nous préférons parler de pays étrangers par ce que nous sommes dans le cadre d’une enquête qui est toujours en cours et il ne serait pas intéressant de révéler certaines choses de peur que l’enquête ne puisse pas aboutir», a précisé le chef de l’UAD.

Selon les dires du commissaire Belem, le nommé Koffi achète la «marchandise» dans une ville d’un pays voisin. Avec l’aide de son fournisseur, également de nationalité étrangère, le produit conditionné sous forme de balles de friperie est transporté jusqu’à Ouagadougou. La drogue, qui est destinée à une autre ville étrangère, est, selon le commissaire, déchargée nuitamment dans une auto-gare sise au quartier Kamsonghin.

Il a laissé entendre qu’un compte-rendu de l’enquête a été fait au parquet et toutes les personnes impliquées dans cette affaire seront présentées au procureur du Faso. «Ces personnes encourent des peines de 10 à 20 ans d’emprisonnement», a dit le chef de l’UAD.

Il a invité les populations à plus de collaboration dans le cadre de la lutte contre la délinquance en général et particulièrement contre la drogue qui est au «carrefour» de la criminalité. A cet effet, le commissaire Belem exhorte les populations à appeler aux numéros verts tels que le 17 pour la police nationale; le 16 (gendarmerie), 1010 (Centre national de veille et d’alerte) pour des dénonciations éventuelles.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé