Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

SOCIETE

Au cours de sa visite de 48 heures entamée le mardi 16 mai 2017 au Burkina Faso, Stéphane Richard, Président directeur général (P-DG) de la société de téléphonie Orange, a officiellement lancé les activités de la Fondation Orange au Burkina Faso. Cette fondation, sera  dotée dès sa première année d’un budget de 400 millions de francs CFA.  Pour ce lancement la fondation a effectué son premier geste: le P-DG et son staff ont offert du matériel à l’unité d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo de Ouagadougou, seule référence au Burkina pour le traitement de l’insuffisance rénale.


Ce matériel, d’une valeur de 120 millions de francs CFA, est composé de cinq générateurs, de cinq fauteuils et de 1 350 kits de dialyse. Il viendra soulager l’hôpital Yalgado qui fait face à une forte demande de dialyse. Le don permettra aussi d’augmenter la fréquence des dialyses des patients souffrant d’insuffisance rénale, a expliqué le Président du conseil d’administration de l’hôpital, Eric Tougma, représentant le ministre de la Santé.

Les patients pourront ainsi se faire dialyser tous les quatre jours, au lieu de tous les cinq jours par semaine actuellement, «sachant que la moyenne des fréquences de dialyses recommandée est de trois séances par semaine» a précisé M. Tougma. Ces appareils vont changer la vie des plus de 300 patients suivis au sein de l’hôpital. «Ce ne sont pas moins de 500 personnes qui sont diagnostiquées au niveau de ce service.  Mais à peine 10%  ont accès au service d’hémodialyse à cause de l’insuffisance du matériel de travail. Nous remercions vraiment la Fondation Orange», a martelé le PCA.

Pour sa part, le P-DG d’Orange, Stéphane Richard, a expliqué que le choix a été porté sur l’hôpital Yalgado parce qu’il est le seul centre d’hémodialyse du Burkina Faso et qu’il peine à faire face à la demande en dialyse.  «Nous avions la possibilité de ne pas répondre directement mais en tout cas d’apporter une vrai amélioration immédiate. J’espère que cette action sera significative à l’échelle du pays», a affirmé M. Richard.

Le président de l’association des dialysés et insuffisants rénaux, Dramane Paré, estime que ce don va les sauver. «Ce don va nous sauver par ce que quand vous avez la maladie du rein c’est comme quelqu’un qui est mort et qui tend sa main pour qu’on l’aide à se lever. Nous avons d’énormes difficultés même au niveau de nos familles, à un moment donné, les gens te quittent», s’est-il indigné.

Dotée d’un budget de 400 millions de francs CFA dès sa première année, la Fondation Orange, aux dires du P-DG, va œuvrer pour le bien-être des populations, conformément aux traditions profondément ancrées de la société de téléphonie. «Partout où notre groupe est engagé, nous œuvrons également pour le bien-être des populations. Il était ainsi naturel pour moi que la Fondation Orange déploie rapidement ses programmes au Burkina Faso», a expliqué le P-DG Stéphane Richard. Et le directeur général d’Orange Burkina Faso S.A de renchérir que le Groupe Orange au Burkina n’a pas que des enjeux business : «nous agissons également pour l’égalité des chances en offrant aux Burkinabè ce qui est essentiel pour eux et en participant à la création de vies meilleures pour eux».

La Fondation orange, qui a soufflé sa 30e bougie le 6 mars dernier, soutient ainsi les associations et met en œuvre des actions qui luttent contre l’exclusion et aident les personnes en difficultés prioritairement les jeunes, les femmes et les personnes autistes afin de leur permettre de mieux s’intégrer dans la société. La Fondation Orange agit pour que le numérique, devenu essentiel, soit une chance pour tous. Orange a déjà investi plus de 23 millions d’euros dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la culture pour 1 800 000 bénéficiaires dans le monde depuis plusieurs décennies.