Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

SOCIETE

Deux personnes ont été tuées hier samedi et cinq autres blessées à Mogandé (Bittou), à la suite de contestations autour de l'intronisation d'un chef traditionnel, a appris l'AIB auprès des autorités locales.


Un affrontement suite à une intronisation d’un chef coutumier dans le village de Mogandé, commune de Bittou, s’est soldé par deux personnes tuées à coup de fusil et de machette.

Cet affrontement a également fait cinq blessés graves dont deux ont été évacués au Centre hospitalier régional (CHR) de Tenkodogo et les trois autres au CMA de Bittou.
Toutes ces victimes sont issues de la famille du nouveau chef Zampaligré, intronisé à Mogandé. Selon les informations recueillies, la famille Dabré s’est opposée à l’intronisation d’un chef de la famille Zampaligré à Mogandé, faite par le chef coutumier de Bittou,Sa Majesté Naaba Kib Korgo.

Selon elle, Naaba Kib Korgo n'est pas habilité à imposer à la famille Dabré, majoritaire au village de Mogandé, un chef Zampaligré. Pour elle, c'est le Roi de Tenkodogo qui peut introniser un chef dans leur village. La famille Dabré a manifesté son mécontentement face à cette situation et a ouvert une course-poursuite contre la famille du nouveau Zampaligré, intronisé dans leur village, faisant deux morts et cinq blessés graves du côté de la famille Zampaligré, le samedi 20 mai 2017.

Les autorités régionales ont pris à bras le corps le problème en envoyant des Forces de l’ordre en renfort pour appuyer celles de Bittou. Au moment où nous tracions ces lignes, un calme est revenu au village. Le gouverneur de la région du Centre-est Antoine Ouédraogo a instauré un couvre-feu de 19 heures à 6 heures du matin sur toute l’étendue du village.

Source : AIB

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé