Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

SOCIETE

Le vendredi 19 mai dernier, la Ligue des consommateurs du Burkina (LCB) a été informée de la saisie par la gendarmerie de Saaba d’une quantité de riz «impropre» à la consommation. C’est une famille qui, après avoir consommé ledit riz, a éprouvé un malaise et alerté les gendarmes. Le riz a été remis au Laboratoire national de santé publique pour analyse. Pour en savoir davantage, nous avons joins le président de la ligue, Gilbert Hien Somda.


«Le commandant de bridage de Saaba m’a informé qu’il y a une famille qui, après avoir consommé un riz, a eu un malaise. Donc, ils m’ont appelé et je suis allé regarder. Les sacs de riz ressemblent aux sacs de riz que nous avions saisi il y a plus d’une semaine. J’ai donc demandé au commandant de faire une réquisition et de déposer ces sacs là au niveau du laboratoire national de santé publique pour analyse. Nous attendons donc les résultats. Il faut que le laboratoire nous dise si c’est du riz en plastique, du riz normal ou du riz impropre à la consommation» a relaté le président de la LCB, Gilbert Hien Somda.

Par ailleurs, il nous a fait savoir que la ligue des consommateurs attend toujours les résultats de l’analyse du riz saisi par la brigade de Boulmiougou il y a plus d’une semaine. »Jusqu’à présent, nous attendons les résultats d’analyses que nous avons demandé. Le laboratoire nous avait donné une semaine et nous sommes obligés d’attendre encore. Donc, pour le moment, on ne peut rien dire», a dit M. Somda.

Depuis quelques mois, les réseaux sociaux font état de la vente et de la consommation d’une qualité « de riz en plastique » dans la sous-région ouest africaine. Une investigation menée par le ministère en charge du n’a permis de trouver sur le marché, aucun riz en plastique, selon le gouvernement. Certains spécialiste comme le Dr Bengaly, nutritionniste interviewé par nos confrères de Burkina24, assurent qu'il est «humainement impossible de consommer du riz en plastique.»

Tout en restant prudente elle aussi, la Ligue des consommateurs demande aux acheteurs de faire attention au riz qu’ils consomment.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé