Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

SOCIETE

L’ONG internationale Internews  dans le cadre du projet « programme Braced/Zaman Lebidi au Burkina Faso » a tenu ce lundi 22 mai 2017 à Ouagadougou un workshop de formation des intermédiaires pilotes sur la transformation et la diffusion des contenus  de l’information météorologique. Il s’agira pour les participants  de s’approprier le lexique des mots et termes météo pour une meilleure production radiophonique des bulletins ainsi que l’encodage et le décodage des messages à diffuser via la plateforme SMS.


Les participants à cet atelier sont issus essentiellement des radios partenaires du programme, de la RTB radio, d’Internews, de l’Agence nationale de météorologie (Anam) et de la plateforme écodata, etc. Les objectifs visés par la tenue de cette session de renforcement des capacités des intermédiaires pilotes  étaient, entre autres, de les amener à connaitre et à exploiter les différents produits météorologiques de l’Anam, de les présenter la plateforme SMS-IVR afin qu’ils puissent être des relais efficaces des informations météorologiques.

En outre, les intermédiaires ont été outillés à l’utilisation du lexique de 517 mots et termes météo afin qu’ils puissent mieux suivre et diffuser les informations agro météorologiques. Ils ont aussi appris à maitriser le processus d’encodage et de décodage des messages SMS. «  Si l’Anam donne une prévision météorologique, nous l’envoyons sur la plateforme sms. Et c’est ce message qui parvient à l’intermédiaire que nous formons aujourd’hui. A partir de là, il peut dire dans l’instantanée à son entourage l’information émanent de l’Anam annonçant la pluie. Il peut donc décoder le message et arriver à utiliser le lexique et les termes en langues nationales », a indiqué Malick Victor, le directeur pays d’Internews. Ces messages sont envoyés aux intermédiaires en français et ces derniers sur la base du lexique et termes vont les partager aux tours d’eux en langues nationales (Mooré, Fulfuldé et Gourmantchéma)

Pour ce faire, trois modules ont été dispensés aux intermédiaires : la présentation des produits de l’Anam, le fonctionnement de la plateforme SMS-IVR et E-Survey et de l’utilisation du lexique pour l’encodage et le décodage des bulletins météorologiques.

L’objectif final visé par Internews Burkina est que d’ici fin juin 2017, le nombre d’intermédiaires qui peuvent êtres des maires, des agents des collectivités, des journalistes des radios locales, puissent atteindre le nombre de 1500. A cet effet,  ils recevront quotidiennement par sms les informations météorologiques de l’Anam via la plateforme et ils se chargeront ensuite de la partager avec les agriculteurs, les éléveurs et les producteurs de la zone du projet.

L’objectif in fine est de coder instantanément, les informations météorologiques et de les transmettre aux intermédiaires de sorte que les populations aient l’information en rapidité afin de se préparer en connaissance de cause.

Pour le responsable de Ecodata, Aleandre Kabré, la plateforme via le quel seront transmis les sms, ce projet est novateur. : « Cette plateforme est déjà fonctionnelle. Il est accessible par SMS mais aussi par appel direct via l’ensemble des opérateurs de téléphonie mobiles. (…) Dans le cadre du projet Braced-Zaman Lebidi, notre mission est de porter l’information météorologique aux intermédiaires par SMS et par SMS vocal. Il s’est agi aussi pour nous de former nos téléconseillères des centres d’appels pour qu’elles  puissent interpréter l’information agro météorologique en langues locales afin d’assister les agriculteurs qui feront des appels sur ce centre. »  A-t-il fait savoir.
Selon Malik Victor, ce projet a de beaux jours devant lui car une étude révèle que 85% des ménages dans la zone du projet ont un téléphone portable. Le projet intervient dans 13 communes réparties dans la province du Passoré (Région du Nord), du Sanmentenga, du Namentenga (Région du Centre-Nord) et de la Gnagna (région de l’Est)

C’est dans le but d’accroitre la capacité de résilience de la population à faire face aux impacts négatifs des changements climatiques et de mieux maitriser les informations météorologiques dans leur zone qu’un consortium de 10 ONG nationales et internationales a mis en œuvre le projet dénommé « Braced/Zaman Lebedi. La composante média est exécutée par L’ONG Internews. Sa mission est d’appuyer la professionnalisation des médias locaux (8 radios communautaires),  l’Anam  et la RTB/Radio dans la collecte, le traitement et la diffusion des informations liées aux prévisions météorologiques et la vulgarisation de meilleures techniques de résilience agro-pastorales.







Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé