Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le 5ème recensement général de la population se tiendra cette année (Conseil des ministres)
Liberia: La présidente sortante Sirleaf dit non à son exclusion du parti (UP), tout en promettant de faire appel de cette décision (koaci.c
Boussé: Un élève blessé par balle, alors qu’il prenait part à une manifestation de soutien aux enseignants
G5 Sahel: la Mauritanie supprime le visa d’entrée imposé aux Burkinabè
Chan 2018: Les Étalons locaux font match nul 0-0 face à l'Angola comptant dans la 1ere journée de la poule D
Burkina: Le Syndicat des travailleurs de la Santé humaine et animale annonce une grève d’avertissement de 24 heures le 31 janvier
Politique: Le groupe parlementaire du CDP  a promis revenir sur le code électoral de 2015 qui a exclu leur président Eddie Komboigo
Liberia: la présidente sortante, Ellen Sirleaf exclue pour avoir «violé la Constitution du parti» (RFI)
Djibo: les populations ont marché pour exiger la libération du Dr Ken Elliot enlevé il y a deux ans de cela 
Burkina: La direction des impôts devra mobiliser la somme de 918 milliards de F CFA au profit du budget de l'Etat

Banakourou Mamadou Traoré (bras levé) escorté par ses partisans à la fin de l’audience (Ph.SM)

SOCIETE

Alexandre Kaba Diakité, le responsable du collectif Balai citoyen, et Lamine Sanou, alias Lam de Dioulassoba, ont comparu ce mardi 30 mai 2017 au tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso pour répondre à une accusation de Banakourou Traoré, le président directeur général de BK logistique.


C’est suite à des publications et des échanges sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, que Banakourou Traoré dit BK a accusé Alexandre Kaba Diakité et Lamine Sanou de diffamation et d’injures publiques. Le procès a été reporté au 20 juin prochain, sur demande des accusés qui exigent à leur tour de pouvoir s’attacher les services d’un avocat.

Les accusées estiment au contraire que Mamadou Traoré  Banakourou a été le premier à les diffamer et à les injurier publiquement. Alexandre Kaba Diakité promet donc que son futur conseil va déposer une plainte contre Banakourou.

Fait insolite, Mamadou Traoré  Banakourou avait de nombreux partisans arrivés au palais de justice arborant tous des T-shirts blancs estampillés «Banakourou». Décontenancée par ce fait, la sécurité a exigé qu’ils s’en débarrassent d'abord avant d’accéder à la salle d’audience.