Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

SOCIETE

Un véhicule multifonctions, des vivres aux populations et des meubles pour le bureau de la Fondation Moussa Yugo, tel est le don de El Hadj Oumar Yugo le 3 juin 2017 à Ouagadougou.


Ce don selon le donateur n’est rien d’autre que de perpétuer l’œuvre de Moussa Yugo, qui était au service de sa communauté. «Ce don, c’est pour rappeler les faits et gestes du vieux, qui le faisait à chaque début de Ramadan. Il veillait à ce que chacun à son niveau reçoive un minimum pour le Ramadan. Comme nous avons pensé à donner le corbillard, nous avons estimé qu’il est bon de faire ce geste, en ce début du mois de jeûne, envers les familles démunies, car vous n’ignorez pas que des familles n’arrivent pas à manger pour jeûner», a indiqué El Hadj Yugo.

En effet de son vivant, Moussa Yugo, père du donateur, avait une vieille «bâchée» qui servait à tout dans le quartier et ses environs. Elle transportait les nouveau-nés, les mariés et conduisait aussi à leur dernière demeure, les personnes décédées. Et Moussa Yugo, à qui appartenait ce véhicule à-tout-faire mourut, léguant ainsi cette générosité et ce don de soi à ses enfants. Le don est donc fait avec le soutien de la famille Yugo toute entière et des personnes de bonne volonté. A part le corbillard qui restera à la mosquée qui abrite le siège de la fondation, c’est une trentaine de mosquées qui bénéficieront des vivres (sacs de riz, nattes et sucre). Il faut préciser que c’est l’ensemble des quartiers de Ouagadougou qui pourront utiliser le véhicule, au besoin, qui pour transporter des malades, qui pour conduire un mort au cimetière.

Un geste «immense» qui vaut tout son pesant d’or selon Newton Ahmed Barry, président  de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et patron de la cérémonie. «Ce n’est pas l’accumulation qui fait que les gens ne vous oublient pas. Ce sont vos bienfaits, votre piété», propos de Newton Ahmed Barry qui avait à ses côtés, le ministre des Transports, Souleymane Soulama, le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sawadogo, le Cheick Aboubacar Doukouré et le chef de Manega, Me Titinga Pacéré.