Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie

Au centre, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo entouré des maires de Bobo-Dioulasso (Ph. SM)

SOCIETE

Le mois de ramadan est considéré comme mois de partage. Aussi, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo a voulu faire parler son cœur en se montrant solidaire des nécessiteux de la commune de Bobo-Dioulasso, à travers un important don de vivres dans la matinée dimanche 11 juin 2017. Ce don est composé de 10 tonnes et demi de maïs, 85 sacs de riz, 20 cartons de spaghetti et du sucre.


Le lot de vivres devrait être partagé entre les sept arrondissements. C’est le maire central de la commune qui a réceptionné le lot de vivres au nom des différentes communautés bénéficiaires.

Interrogé par rapport au sens de son geste, le donateur, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo, a dit vouloir se conformer à la religion qui prescrit le partage, surtout en ce mois de ramadan. « C’est le geste qui compte », a déclaré le député lorsqu’il s’est aussi agi de donner la valeur financière du don.

Pour le représentant du chef de canton de Bobo- Dioulasso, le geste du député vient ailleurs matérialiser les liens séculaires du vivre ensemble entre populations autochtones et allogènes de la ville de Sya.

Etaient présents à la cérémonie, le président du conseil régional, Célestin Koussoubé, les députés Moussa Zerbo et Michel Badiara, également les différents maires d’arrondissement.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé