Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Au centre, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo entouré des maires de Bobo-Dioulasso (Ph. SM)

SOCIETE

Le mois de ramadan est considéré comme mois de partage. Aussi, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo a voulu faire parler son cœur en se montrant solidaire des nécessiteux de la commune de Bobo-Dioulasso, à travers un important don de vivres dans la matinée dimanche 11 juin 2017. Ce don est composé de 10 tonnes et demi de maïs, 85 sacs de riz, 20 cartons de spaghetti et du sucre.


Le lot de vivres devrait être partagé entre les sept arrondissements. C’est le maire central de la commune qui a réceptionné le lot de vivres au nom des différentes communautés bénéficiaires.

Interrogé par rapport au sens de son geste, le donateur, le député Abdoul Rasmané Ouédraogo, a dit vouloir se conformer à la religion qui prescrit le partage, surtout en ce mois de ramadan. « C’est le geste qui compte », a déclaré le député lorsqu’il s’est aussi agi de donner la valeur financière du don.

Pour le représentant du chef de canton de Bobo- Dioulasso, le geste du député vient ailleurs matérialiser les liens séculaires du vivre ensemble entre populations autochtones et allogènes de la ville de Sya.

Etaient présents à la cérémonie, le président du conseil régional, Célestin Koussoubé, les députés Moussa Zerbo et Michel Badiara, également les différents maires d’arrondissement.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé