Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

SOCIETE

Trois hommes ont échangé ce mercredi 12 juillet 2017 des tirs avec une patrouille de la police à Doumbala, dans la province de la Kossi, avant de prendre la fuite, selon l’Agence d’informations du Burkina.


Les assaillants étaient vêtus de noir et armés de fusils d’assaut. Ils ont ouvert le feu quand une patrouille de la police, alertée par la population, a tenté de les interpeller. L'incident se serait passé aux environs de 6 h, à Konkuykoro, entre Dassi et Doumbala, dans la province de la Kossi.  Il n’y a pas eu de blessé.

De son côté, Sidwaya affirme que les assaillants ont abandonné leur engin pour se diriger vers Tienekuy, à la frontière du Mali. Les Forces de défense et de sécurité sont à leurs recherche.

Reste à connaitre l'identité des assaillants et leur motivation. De 2015 à 2016,  le Burkina Faso a essuyé plus d’une vingtaine d’attaques ou agressions de nature terroriste qui se sont soldées par plus de 70 pertes en vies humaines, selon un décompte du ministère de la Sécurité. La première attaque a eu lieu le 4 avril 2015 contre une patrouille de gendarmerie, suivie de l’enlèvement du Roumain  Gherghut Lulian, agent de sécurité à la mine de Tambao. L’une d’elle, qui a frappé le centre de la capitale, a fait une trentaine de morts le 15 janvier 2016.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé