Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

SOCIETE

Dans cette déclaration, la Fédération des associations islamiques du Burkina Faso (FAIB) condamne l’attaque du café restaurant Aziz Istanbul, qui a fait 18 morts dans la soirée du dimanche 13 août 2017.

« Au nom de Dieu, le Clément et le Miséricordieux

Le dimanche 13 août 2017, notre cher pays, le Burkina Faso a encore été la cible d’une attaque terroriste abjectement menée contre des personnes innocentes, au restaurant Aziz Istanbul sur l’avenue Kwamé NKRUMAH de Ouagadougou. Cette barbare et odieuse attaque a causé la mort de plusieurs personnes et fait des blessés.

En cette circonstance extrêmement douloureuse, les musulmans du Burkina Faso, à travers la Fédération des Associations Islamiques du Burkina (FAIB), sans réserve et sans équivoque, condamnent de la façon la plus absolue, cette indignité humaine.

La FAIB, réaffirme son rejet total, catégorique et sans ambiguïté de toute forme de violence ou de terrorisme qui ne saurait être justifiée par une quelconque conviction religieuse. En ce moment difficile elle:
-prie Dieu et en appelle à la prière de tous les Burkinabè contre le mal dans notre pays ;
en appelle à l’union, la fraternité et la solidarité entre toutes les populations sans distinction aucune, pour soutenir les victimes et leurs proches ;
-présente ses condoléances aux proches des personnes décédées et souhaite prompt rétablissement aux blessés ;
-félicite les forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme, leur promptitude, leur courage qui ont permis de limiter la tragédie et leur témoigne son soutien total ;
-exprime son soutien aux autorités de notre pays dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme.

La FAIB rappelle que l’Islam condamne la tuerie aveugle en ces termes :
« ...Quiconque tuerait une personne non-coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes… » Coran Sourate 5 Verset 32
Puisse Allah le Tout Puissant bénir et protéger le Burkina Faso.»

Le Président du Présidium de la FAIB
El hadj Abdoul Rasmané SANA
Officier de l’Ordre National

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé