Aujourd'hui,
URGENT
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 
Afrique: l'Erythrée rouvre son ambassade à Addis-Abeba après 20 ans de conflit (RFI)
Burkina: l’Union européenne offre plus de 4 milliards de FCFA pour la modernisation de l’enseignement franco-arabe (AIB)
Haïti: le Premier ministre Jack Guy Lafontant démissionne à la suite des violences urbaines

SOCIETE

La lutte contre la divagation des animaux dans la ville de Ouagadougou, menée entre le 1er et le 28 septembre 2017, a permis de mettre 332 animaux en fourrière, selon un décompte de la police municipale.

En outre, plus de 5,5 millions de Francs CFA ont été perçus au titre des contraventions. 

Le 9 septembre dernier, 150 animaux mis en fourrière après une dizaine de jours d’une opération spéciale, avaient été restitués à leurs propriétaires après paiement de l’amende qui leur a été imposée.

Ils avaient dû débourser entre 25.000  francs CFA pour le gros bétail et 15.000 francs pour le petit. A cela s’ajoutait la somme de 5.000 francs par jour pour les frais de fourrière.

La maire de la capitale, Armand Béouindé, avait annoncé lors de cette restitution qu’un nouveau texte entrera en vigueur. «Dès lors que nous savons que l’élevage est interdit en ville, il n’y aura plus d’amendes pour entrer en possession des animaux saisis. Ceux-ci seront soit vendus au profit des caisses de la collectivité, soit mis à la disposition des œuvres sociales de la commune de Ouagadougou.»

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé