Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Syndicat des travailleurs de l'action sociale (Syntas) annonce une grève de 96h à compter du 19 décembre.
Côte d’Ivoire : 4 blessés dans le crash d’un hélicoptère ce jeudi 14 décembre aux alentours de l’aéroport Félix Houphouet Boigny (aouaga.com).
Justice: «Le gouvernement espère un traitement diligent» du dossier Norbert Zongo (Rémis Dandjinou, porte parole).
Burkina: l’hebdomadaire Conseil des ministres est prévu pour ce jeudi 14 décembre 2017.
G5 Sahel: Roch Marc Christian Kaboré se rend à Paris le 13 décembre 2017 pour prendre part à une réunion internationale.
politique: démission de Larba Yarga, 2ème secrétaire adjoint aux affaires juridiques chargé du contentieux électoral du BPN du MPP.
Cinéma: «Thom» de Tahirou Ouédraogo meilleur film au festival Toukountchi
Etats-Unis:  explosion à New York, 4 blessés aucune perte en vie humaine, «une tentative d'attentat terroriste» selon le maire
11-Décembre: 5 000 défilants dont 1 700 militaires, paramilitaires et 3 300 civils ont pris part à la parade du 11-décembre 2017 à Gaoua 
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)

Crédit photo: Clément Bassolé

SOCIETE

Des hommes armés ont attaqué dans la nuit de dimanche à lundi, la brigade de gendarmerie de Nassoumbou.

Selon l’agence d’information du Burkina qui rapporte la nouvelle, aucune victime n'a été enregistrée mais les dégâts matériels sont importants. Les assaillants ont également tiré sur les logements des gendarmes.

Localité située à 45 kilomètres au Nord de Djibo (province du Soum) et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne, Nassoumbou, qui abrite une base militaire burkinabè, à plusieurs fois été la cible d’attaques terroristes.

La plus meurtrière s’est produite aux environs de 5h au matin du 16 décembre 2016, quand une quarantaine d’individus lourdement armés ont attaqué le poste militaire de la commune. Bilan : 12 militaires burkinabè tués.

Le détachement militaire de Nassoumbou a de nouveau essuyé une attaque d’individus le 20 mars 2017 qui s’était soldée par un blessé léger du côté des forces armées nationales.