Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

SOCIETE

Une personne a été tuée et une autre blessée le lundi 2 octobre 2017, aux environs de 16 heures, quand une explosion s’est produite dans une soute à munitions du camp Ouezzin Coulibaly de Bobo Dioulasso.

Selon des informations concordantes, corroborées par un communiqué de l’Etat-major général des armées, l’explosion accidentelle s’est produite dans la soute à minutions logé dans le camp, alors que des responsables des forces armées inspectaient des installations.

«Face à des difficultés d’ouvrir la porte blindée, il a été fait appel aux techniciens de Burkina clé. C’est au cours de l’intervention de ces derniers que l’explosion a eu lieu», explique l’armée.

Le bilan fait état d’une personne décédée et un autre grièvement blessé. Tous des civils, membres de l’équipe technique de «Burkina clé». Très prompt, les sapeurs-pompiers  ont vite  maîtrisé l’incendie provoqué par cette explosion.  

Selon notre informateur qui a requis l’anonymat,  les armes et munitions sont très sensibles. Le bruit des travaux de l’équipe technique de «Burkina clé» pourrait  être à la base de l’explosion.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé