Aujourd'hui,
URGENT
Nécro: Décédé ce 18 février, le cinéaste Idrissa Ouédraogo sera inhumé le mardi 20 février au cimetière de Gounghin
Cinéma : le cinéaste burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche 18 février 2018 à Ouagadougou. 
Football: Les Étalons rétrogradés au 9e rang africain et classés 57e au niveau mondial (Classement Fifa février 2018)
Ethiopie: démission du Premier ministre Hailemariam Desalegn
Burkina: Une marche le 15 mars contre «le pillage du foncier» par les sociétés immobilières (AIB)
Afrique du Sud: Cyril Ramaphosa endosse les habits de président après la démission de Zuma
Allemagne: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, se rend à Munich pour la 54ème Conférence sur la sécurité.
Présidence: Domba Jean Marc Palm, directeur de recherche à la retraite,  nommé Président du Haut Conseil du dialogue social.
Présidence: le journaliste Auguste Marie Romain Bambara nommé directeur de la Communication de la présidence du Faso.
Justice: L’audience devant examiner la demande d’extradition de François Compaoré initialement prévue le 7 mars a été reportée au 28 mars 

SOCIETE

L’association Tous pour le combat de la solidarité et de l’intégration (Tocsin) a encore laissé parler son cœur en faveur des familles démunies de Marcoussis, un quartier de Ouagadougou. Des layettes, serviettes, couvertures, kits sanitaires et scolaires ont été offertes auxdites familles le 7 octobre 2017 par le Tocsin qui depuis 2013, est reconnue comme association d’utilité publique.

Marcoussis est un quartier qui a été créé à l’occasion du retour volontaire des Burkinabè de la Côte d’Ivoire en 2002 lors de la crise dans ce pays. Installées dans ce quartier, la majorité des familles vit d’énormes difficultés pendant les saisons pluvieuses et à l’approche de la rentrée scolaire. «Nous rencontrons beaucoup de difficultés depuis que nous sommes arrivées au Burkina. Les personnes âgées souffrent beaucoup en période de froid. La plus grosse difficulté que nous rencontrons, c’est à l’approche de la rentrée scolaire», témoigne Mariam Ouédraogo, présidente de l’une des associations de femmes du quartier.

Ce geste du Tocsin vise donc à venir en aide à ces personnes. Le don a été possible grâce au soutien du Lutheran World Relief (LWR), une organisation américaine. Pour Arouna Savadogo, président du bureau exécutif du Tocsin, ce don symbolique est à but humanitaire et ne saurait être évalué. «C’est notre façon à nous d’aider ces personnes. Ce sont vraiment des personnes démunies qui bénéficient de ce don», fait remarquer M. Savadogo.

Un geste que les récipiendaires ont salué à sa juste valeur. Pour cette 6è édition, le Tocsin a fait bénéficier d’autres localités telles que Bobo-Dioulasso et d’autres associations issues de la ville de Ouagadougou.

En rappel, le Tocsin est une association primée personnalité francophone en 2004 et qui se bat pour l’égalité en droits et en devoirs des Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur. L’association se bat également pour l’implication active des Burkinabè de l’extérieur au développement économique, social, culturel et politique de leur pays. Et surtout pour la défense des droits des migrants et pour la protection des étrangers vivants au Burkina.

Ainsi, sur la question du vote des Burkinabè de l’extérieur pour lequel le Tocsin lutte depuis des années, Arouna Savadogo a profité de l’occasion pour rappeler que des concertations sont en cours avec les autorités compétentes pour que cela soit une réalité en 2020.