Aujourd'hui,
URGENT
Ouagadougou: 11 personnes décèdent au cours de leur garde-à-vue, le parquet ouvre une information judiciaire
Espace: l’Inde reporte le lancement de sa seconde mission lunaire
Football: la finale de la CAN 2019 opposera le vendredi 19 juillet au Caire, le Sénégal à l'Algérie
Burkina: l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba prend officiellement les rênes de la Caisse des dépôts et consignations
Soudan: le régime militaire annonce avoir déjoué une «tentative de coup d’État»
Paludisme: «La tendance de la mortalité est en baisse» au Burkina Faso (AIB)
Coopération: le Burkina Faso et le Niger signent un accord pour le développement de leur zone frontalière (AIB)
Madagascar: adoption d’une loi sur le recouvrement des avoirs illicites
G5 Sahel: l’Union européenne renouvelle son soutien à l’institution
Médias: le CSC dispose désormais d'un nouveau matériel de contrôle pour le monitoring

SOCIETE

Des individus armés ont attaqué lundi en fin d'après-midi, le service environnemental de Belehede (Soum), sans faire de victimes, mais réussissant à emporter deux armes et deux motos, rapporte l’Agence d’informations du Burkina.

Les faits se seraient déroulés le lundi 16 octobre 2017, quand quatre individus armés font irruption au service environnemental de Belehede, à 42 km de Djibo dans la commune de Tongomayel, en tirant dans tous les sens.

Le chef de poste et son ami vétérinaire ont réussi à s'échapper. Mais dans leur fuite, le dernier cité, se blessé gravement à l'épaule.

Les assaillants ont emporté deux armes et deux motos et sont répartis vers le territoire malien, en hurlant des «Allahou Akbar» précisent les sources de lAIB.

Depuis avril 2015, le nord du Burkina Faso est régulièrement visé par des attaques terroristes. Dans la nuit de dimanche à lundi, le commissariat de police du district de Sollé, 45 km au Nord de Titao, était attaqué par des individus non encore identifiés.

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé