Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

SOCIETE

Le gouvernement du Japon a décidé d’octroyer au Programme alimentaire mondial (PAM) du Burkina Faso un don dénommé «aide alimentaire aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire dans le Sahel» au profit des cantines scolaires du Sahel. Ce don, constitué de 3 066 tonnes de riz japonais, est estimé à environ 1,38 milliards de francs CFA. La cérémonie de signature de documents entre l’ambassade du Japon et le Pam a eu lieu ce mardi 5 décembre 2017 à Ouagadougou.

Grâce à ce don, près de 77 000 élèves filles et garçons du préscolaire et du primaire pourront bénéficier d’un déjeuner les jours de classe pendant 10 mois. L’ambassadeur du Japon, Tamotsu Ikezaki, estime en outre que plus de 4 000 filles en classe de Cours moyens première et deuxième année (CM1 et CM2) recevront chaque mois une ration sèche de 10 kilogrammes de riz qu’elles pourront partager avec les membres de leur famille.

Avec ce don, le Japon souhaite, en collaboration du Programme alimentaire mondial, réaliser deux objectifs principaux. Il s’agit d’abord de contribuer à relever le taux de fréquentation et d’augmenter la qualité de l’éducation dans la région du Sahel. Puis de contribuer au maintien des filles à l’école et d’encourager leur scolarisation.

«Promouvoir l’éducation des filles, c’est contribuer à l’autonomisation des femmes. Et par cet acte, nous contribuons ainsi à l’atteinte de plusieurs objectifs de développement durable et plus particulièrement à celui qui vise une éducation de qualité pour tous», a dit l’ambassadeur.

Le directeur pays du PAM, David Bulman, qui a remercié le Japon, a adressé ses félicitations au gouvernement du Burkina Faso pour ses efforts quotidiens visant l’atteinte de la scolarisation universelle dans le pays.

Pour lui, ce don du gouvernement et du peuple japonais contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en général, et à relever le défi «faim zéro» en particulier, c’est-à-dire l’éradication de la faim au Burkina Faso à l’horizon 2030.

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé