Aujourd'hui,
URGENT
Italie: l'effondrement d'un viaduc à Gênes fait au moins 35 morts, selon un dernier bilan
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix
Burkina: 4 gendarmes et un civil tués dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est du pays (AIB)
Soudan du Sud: le président Salva Kiir amnistie Riek Machar et des groupes armés (RFI)
Diplomatie: la Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine
Burkina: les inondations ont causé 4922 sinistrés et 7 décès du 1er mai au 7 aout 2018 (Ministère de la Solidarité nationale)

SOCIETE

Le gouvernement du Japon a décidé d’octroyer au Programme alimentaire mondial (PAM) du Burkina Faso un don dénommé «aide alimentaire aux personnes vulnérables à l’insécurité alimentaire dans le Sahel» au profit des cantines scolaires du Sahel. Ce don, constitué de 3 066 tonnes de riz japonais, est estimé à environ 1,38 milliards de francs CFA. La cérémonie de signature de documents entre l’ambassade du Japon et le Pam a eu lieu ce mardi 5 décembre 2017 à Ouagadougou.

Grâce à ce don, près de 77 000 élèves filles et garçons du préscolaire et du primaire pourront bénéficier d’un déjeuner les jours de classe pendant 10 mois. L’ambassadeur du Japon, Tamotsu Ikezaki, estime en outre que plus de 4 000 filles en classe de Cours moyens première et deuxième année (CM1 et CM2) recevront chaque mois une ration sèche de 10 kilogrammes de riz qu’elles pourront partager avec les membres de leur famille.

Avec ce don, le Japon souhaite, en collaboration du Programme alimentaire mondial, réaliser deux objectifs principaux. Il s’agit d’abord de contribuer à relever le taux de fréquentation et d’augmenter la qualité de l’éducation dans la région du Sahel. Puis de contribuer au maintien des filles à l’école et d’encourager leur scolarisation.

«Promouvoir l’éducation des filles, c’est contribuer à l’autonomisation des femmes. Et par cet acte, nous contribuons ainsi à l’atteinte de plusieurs objectifs de développement durable et plus particulièrement à celui qui vise une éducation de qualité pour tous», a dit l’ambassadeur.

Le directeur pays du PAM, David Bulman, qui a remercié le Japon, a adressé ses félicitations au gouvernement du Burkina Faso pour ses efforts quotidiens visant l’atteinte de la scolarisation universelle dans le pays.

Pour lui, ce don du gouvernement et du peuple japonais contribue à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) en général, et à relever le défi «faim zéro» en particulier, c’est-à-dire l’éradication de la faim au Burkina Faso à l’horizon 2030.