Aujourd'hui,
URGENT
Migrations: les migrations africaines vers l'Europe en recul depuis 3 ans selon l'OCDE
Burkina: 5 soldats tués dans une embuscade à Toéni dans la province du Sourou (Boucle du Mouhoun)
Tunisie: l’ancien président en exil Ben Ali est mort à 83 ans en Arabie Saoudite
Burkina: «Plus de 46 000 enfants non scolarisés ont été enregistrés au niveau des déplacés internes » (Stanislas Ouaro)
RDC: l'armée affirme avoir tué le chef de la rébellion rwandaise FDLR
Burkina: les télévisions privées débourseront 75 millions de FCFA par an pour la redevance TNT
Hadj 2019: 2 agences de voyage suspendues, 6 décès enregistrés dans la délégation burkinabè 
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés

SOCIETE

Le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de Ouagadougou, a présenté ses vœux de Noël 2017 et de la nouvelle année 2018 au peuple burkinabè ce vendredi 22 décembre 2017 au siège de l’archevêché. Dans son adresse, il a invité les Burkinabè à bannir « la culture de la violence et à l’incivisme sous toute ses formes» et à s’unir  pour construire « un autre monde ».

Pour le Cardinal Philippe Ouédraogo, « la naissance de Jésus à Noël » n’est pas un anniversaire quelconque, une simple occasion de festivités et de ripailles mais une célébration qui véhicule un message universel.

« Par son incarnation, le fils de Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne fils de Dieu. Prenons donc conscience de la dignité de toute personne humaine, créée à l’image et à la ressemblance de Dieu. Nous sommes invités à respecter  et à protéger la vie humaine, toute vie humaine, et  cela, depuis sa conception maternelle, jusqu’à son terme final. Nous prions ainsi pour les enfants du monde entier, pour les orphelins, les enfants avortés, abandonnés  ou séparés de leurs familles. Demandons à l’enfant de la crèche, d’aider notre monde à aimer la vie, à la valoriser et à la protéger parce qu’elle est sacrée » a laissé entendre l’archevêque de Ouagadougou.

Comme bilan, le Cardinal Ouédraogo a fait savoir que l’année 2017 a été marquée par « des débordements dans les rapports entre concitoyens et une grave montée de violence et d’actes terroristes et incivique ». A l’en croire, lesdits comportements ont porté atteinte à l’intégrité physique de plusieurs personnes et également détérioré des biens tant publics que privés. Pour le prélat, il est devenu impératif de dire « halte à la culture de la violence et à l’incivisme sous toutes ses formes » et de nous laisser inspirer par le message de Noël.

« A la lumière de Noël, ouvrons nos cœurs, à ceux qui attendent de nous un peu de compassion et plus d’actions pour une société plus humaine. Hommes et femmes de bonne volonté, musulmans, protestants, adeptes de la religion traditionnelle, catholiques, faisons de cette Noël et de cette nouvelle année 2018, un moment où ensemble, nous donnerons naissance à un autre monde. Construisons une société plus solidaire et tolérante, gage d’un vivre-ensemble fraternel, d’un monde de réconciliation et de justice, de paix et de prospérité véritable et durable » a exhorté le Cardinal Ouédraogo.

Par ailleurs, il a demandé de mettre à profit ces fêtes pour aller à la rencontre  des personnes qui souffrent à savoir les pauvres, les malades, les refugiés, les chômeurs, les prisonniers, les laissés-pour-compte et « tous ceux qui la société semble refuser la place et l’intégration ».

 

 

 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé