Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le président du Faso, chef suprême des armées, a réuni ce 23 mai 2020, une session du Conseil supérieur de la défense nationale. 
Guinée: décès à Conakry ce 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans, du musicien Mory Kanté, connu pour son titre à succès "Yéké Yéké".  
Burkina: l’ppposition politique exige la levée du couvre-feu instauré depuis le 21 mars dernier dans le cadre de la lutte contre la Covid’1
Covid-19: Des taximen de Ouaga souhaitent faire passer le prix de la course de 300 à 500 FCFA à cause la limitation du nombre de passagers 
Eau: en 2019, le gouvernement a construit 506 km de réseau d’adduction d’eau potable et 188 bornes fontaines en milieu urbain (DSN/PM).
Santé: 150 médecins spécialistes, 500 généralistes, 50 pharmaciens généralistes et 10 pharmaciens spécialistes formés en 2019 (DSN/PM).
Santé: le gouvernement a réalisé 59 CSPS, normalisé 67 autres, lancé les travaux du CHR de Manga et inauguré le CHR de Ziniaré (DSN/PM). 
Burkina : 5 lycées professionnels -1 en finition-, 2 lycées techniques et 8 lycées scientifiques-2 en finition- réalisés en 2019 (DSN/PM). 
Education: 2 578 salles de classes dont 1 167 en cours de finition, réalisés au Burkina à fin 2019 (DSN/PM). 
Burkina: le secteur minier a connu l’entrée en activité de 3 nouvelles mines portant la production d’or à 50 tonnes en 2019 (DSN/PM).

SOCIETE

Ce 15 janvier 2018, marque la commémoration du 2e anniversaire de l’enlèvement du Dr Elliot. Celui-ci, en compagnie de sa femme –relâchée un peu plus tard -  avaient été la cible de ravisseurs se réclamant du groupe djihadiste Ansar Dine. Deux ans après sa disparition, l’on est sans informations de son lieu de détention ou de l’état dans lequel se trouve celui qui s’était installé à Djibo (Soum), depuis 45 ans.   

 «Cela fait 2 ans, deux ans que le Nord du Burkina Faso s'est vu enlever son sauveur sanitaire. Deux ans que l'Onu ; l’État burkinabè ; l’Union Européenne ; l’UA.... sont restés amorphes face aux larmes des populations. Deux ans que la technologie mondiale demeure incapable de localiser et de libérer le Docteur.» Ces propos témoignent de l’indignation des populations réunies au sein du collectif pour la libération du Dr Elliot.

Ces derniers ont exprimé ce lundi 15 janvier 2018 à Ouagadougou leur désarroi quant à la question de l’enlèvement du Dr Elliot. A en croire les membres de ce collectif, les lignes ne semblent pas bouger dans cette affaire. C’est la raison pour laquelle  le collectif demande que tout soit mis en œuvre, afin que soit retrouvé Kenneth Eliot.

Pour Simon Compaoré, ministre en charge de la sécurité, ses services n’ont nullement pas abandonné les recherches. A l’en croire, les recherches se poursuivent, en vue de repérer et procéder à la libération du Dr Eliot. Les pistes sur lesquelles ils se sont lancés, n’ont pas encore donné satisfaction.

Australien d’origine, Kenneth Elliot naturalisé burkinabè en novembre 2016, vivait à Djibo depuis 1972. Dans cette localité, les populations bénéficiaient quasiment de ses services sanitaires gratuitement au sein de sa clinique, selon des témoignages. Se sentant orphelines, les populations de la ville d’accueil du médecin se sont faites entendre pour réclamer la libération de leur bienfaiteur, à travers une marche de protestation ce 15 janvier 2018.