Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

SOCIETE

La gestion et le fonctionnement de l’abattoir frigorifique divisent les bouchers de Bobo-Dioulasso, désormais scindés en deux associations. La dernière-née, créée pour gommer la première, a vu sa conférence de presse perturbée par le président de celle-ci dans l’après-midi du mardi 30 janvier 2018.

Aliou Badara Coulibaly, élu en 2007 président de l’Union provinciale des bouchers et charcutiers du Houet, n’a plus le consensus des bouchers exerçant au niveau de l’abattoir frigorifique de Bobo-Dioulasso. Certains membres de son bureau sont en effet allés en dissidence et ont créé leur propre structure, l’Union des transformateurs de la filière bétail et viande du Houet, en octobre 2015, avec comme président Seydou Yoda, alors secrétaire général de la première structure.

L’Union des transformateurs de la filière bétail et viande du Houet de Seydou Yoda a organisé une conférence de presse ce mardi 30 janvier 2018 devant l’abattoir. Ses responsables voulaient présenter leurs objectifs à leurs sympathisants et aussi leur vision de l’organisation et du fonctionnement de l’abattoir.

C’était en présence du directeur de l’abattoir, Innocent Sanou, du maire de l’arrondissement 3 où est implantée l’abattoir, ainsi que d’autres responsables administratifs.

La nouvelle structure, sans même faire mention de l’ancienne association, exige que désormais, en plus de l’agrément, les bouchers de Bobo se procurent forcément une carte professionnelle pour pouvoir exercer sur le site de l’abattoir.

«Arnaque!» S’est aussitôt insurgé Aliou Badara Coulibaly, le président de la première association qui s’était glissé dans l’assistance. Présent donc à la rencontre, il ne comprenait pas ce qui se passait, disait ne pas savoir s’il avait été destitué par les autres et pourquoi. Hué, il n’a pas eu droit à la parole.

Toutefois, Aliou Badara Coulibaly que nous avons interrogé plus tard dénonce une tentative d’accaparement du droit d’abattage à l’abattoir par les autres. «L’abattoir est pris en otage par des bandits» et «le directeur n’est pas un docteur vétérinaire. Il est incompétent pour diriger l’abattoir. Il a peur pour son poste», dira-t-il.

L’idée des cartes professionnelles, d’après, Aliou Badara Coulibaly, avait été émise depuis longtemps. Mais elle avait été vite écartée suite à des tractations, certains bouchers s’y étant opposé.

Dans tous les cas, Aliou Badara Coulibaly compte mener la lutte pour, dit-il, éviter de «laisser la gestion de l’abattoir entre les mains d’un groupe.»

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé