Aujourd'hui,
URGENT
Chine: le Burkina inaugure officiellement  les locaux de son ambassade à Pékin
Mali: la première phase de l'opération de désarmement DDR terminée à Tombouctou
Diplomatie: le président du Faso en visite officielle à Paris a salué le respect des engagements pris à Ouagadougou par Emmanuel Macron
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA

SOCIETE

Au Burkina Faso, dans la nuit de samedi à ce dimanche 4 mars, vers 2h du matin, à Ouagadougou, un groupe a tenté de forcer un barrage vers Ouaga 2000. Deux des assaillants se sont enfuis et un troisième a été capturé avant d’être finalement abattu, suite à une tentative d’évasion.

Il est 2h quand les trois individus arrivent au carrefour de la télévision BF1, situé dans le quartier huppé de Ouaga 2000. Ils tentent un passage en force au barrage du Groupement de sécurité et de protection républicain, la garde présidentielle, poste avancé situé à environ 500 mètres de l'entrée du palais présidentiel.

Les gardes en faction arrêtent l'un des trois assaillants quand les deux autres réussissent à prendre la fuite. Ils décident alors de le maintenir et attendre l'arrivée des éléments de la police judiciaire.

Quelques heures plus tard, vers 4h au petit matin, l'individu interpellé tente de fuir, en essayant de s'emparer de l'arme de l'un des gardes. Dans cette tentative d'évasion, ce dernier est abattu à quelques pas du poste. La police judiciaire procède aux constats d'usage et à l'enlèvement du corps.

Cette tentative de passage en force à un poste avancé de la garde présidentielle intervient quelques 48 heures après la double attaque contre l'ambassade de France et l'état-major général des armées. 

Source : RFI

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé