Aujourd'hui,
URGENT
Chine: le Burkina inaugure officiellement  les locaux de son ambassade à Pékin
Mali: la première phase de l'opération de désarmement DDR terminée à Tombouctou
Diplomatie: le président du Faso en visite officielle à Paris a salué le respect des engagements pris à Ouagadougou par Emmanuel Macron
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA

SOCIETE

Dans le cadre de son programme de coopération intitulé «dons aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine», un don d’un montant de plus de 25 millions de francs Cfa a été accordé par  le gouvernement du Japon à l’Association pour le développement économique et social de Toessin. La cérémonie de signature de contrat de don a eu lieu ce mardi 6 mars 2018 à Ouagadougou.

Ce don, qui entre dans le cadre du programme de coopération financière non remboursable du Japon, est octroyé dans le but de contribuer à l’exécution du projet de réalisation de forages dans quatre villages de la commune de Samba, province de Passoré, Région du Nord.

Aux dires de l’ambassadeur Tamotsu Ikezaki, ce don permettra à la réalisation de forages positifs dans les villages de Toessin, Mesga, Batono et de Zinguedessin. Pour lui, la réalisation de ces forages soulagera plus de 36 166 personnes dans les quatre villages. «Ce qui revient à dire qu’à la fin de ce projet, c’est plus de 36 166 personnes qui auront accès à une eau de qualité, 36 166 personnes qui seront protégées contre les maladies hydriques. C’est alors 36 166 personnes qui seront en bonne santé et qui peuvent participer à la production du pays. Ces forages vont particulièrement soulager les femmes» a souligné le diplomate nippon. 

Il estime qu’autours de ces forages, les populations pourront faire de la culture de contre-saison pour améliorer l’alimentation des ménages. Aussi, elles pourront créer et entretenir des espaces verts afin de reverdir leur cadre de vie tout en intensifiant leurs activités d’élevage. «Les femmes pourront développer des activités génératrices de revenus et s’occuper de l’éducation de leurs enfants. Les forages constituent une véritable mine d’or pour les populations» mentionne Tamotsu Ikezaki.

Et le président de l’Association pour le développement économique et social de Toessin (Adesto), Poussi Illy, de traduire sa satisfaction à l’endroit du gouvernement du Japon. Pour lui, la réalisation de ce projet réduira les distances parcourues par les femmes des quatre villages bénéficiaires à la recherche d’eau potable. Il a rassuré que toute la communauté s’engage à une participation active  et à la bonne tenue des forages qui sont le fruit des sacrifices consentis par le peuple japonais.

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé