Aujourd'hui,
URGENT
Haïti: le Premier ministre Jack Guy Lafontant démissionne à la suite des violences urbaines
Colombie: premier procès de chefs de la guérilla des Farc devant le tribunal spécial
Russie: Macron félicite Poutine pour un «parfait déroulement» du Mondial-2018
Mondial 2018: Luka Modric élu meilleur joueur du tournoi
Coupe du monde: Roch Marc Christian Kaboré a appelé l'ambassadeur de France au Burkina pour féliciter le peuple et les joueurs français.  
Coupe du monde: Roch Marc Christian Kaboré a envoyé un message de félicitations à Emmanuel Macron après la victoire de la France.  
CNSS: suite aux allégations de recrutement illicites, le DRH temporairement démis de ces fonctions, en attendant les enquêtes (L'Obs).
Espagne: l’Allemagne autorise l’extradition de Puigdemont vers l’Espagne
Royaume-Uni: Theresa May publie son plan pour l'après-Brexit  
Burkina: la Chine a procédé ce jeudi 12 juillet à Ouagadougou à l'ouverture officielle de son ambassade

SOCIETE

Un instituteur de 35 ans exerçant dans une école primaire privée confessionnelle de la commune de Bourzanga, a été interpellé par la police pour fait de viol présumé sur un élève de 10 ans, selon l’Agence d’Information du Burkina (AIB).

Les faits remonteraient  en décembre 2017 période à laquelle l'instituteur en question aurait violé un élève de la classe de CM1 qui a été hospitalisée à Kongoussi pour finalement subir une intervention chirurgicale à la pédiatrie Charles de Gaulle à Ouagadougou.

 "L'enseignant n'est pas à sa première fois. Il s'est donné pour goût de violer les élèves de son établissement depuis un certain temps. En février dernier, une des filles de l'école âgée de 11 ans, a dû fuir ses agressions au magasin laissant ses chaussures. Raccompagnée par sa mère pour comprendre, l'enseignant s'est confondu en excuses et la mère n'a pipé mot à personne. Mais pour le cas de la fille à l'origine de son interpellation, elle a géré son mal pendant des jours jusqu'à ce qu'une de ses sœurs découvre lors de ses toilettes, qu'elle saignait. Malgré tout, la fille n'a pas voulu dénoncer son enseignant parce que celui-ci menaçait de tuer toute fille qui oserait le dénoncer. Nous avons intimidé la fille que l'auteur reviendra si elle ne le dénonce pas. C'est ce qui nous a permis de mettre la main sur l'enseignant ", a confié la source citée par l’AIB.

Le viol aurait eu lieu sous les arbustes entre l'école et un lieu de culte, un soir de décembre 2017 à la descente entre 17h 30 et 18 heures, poursuit notre confident.

Âgée de 10 ans, la victime suivait toujours des soins à Ouagadougou jusqu'à la date du vendredi 30 mars 2018. Pour l'heure, l'audition est terminée et le présumé coupable sera présenté au parquet de Kongoussi ce mardi matin pour suite à donner.

 

Source: Agence d'information du Burkina

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé