Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

SOCIETE

Un élève a été tué ce jeudi 12 avril 2018 et un enseignant enlevé dans l’attaque par des assaillants, de l’école de Bouro dans la commune de Nassoumbou, à une trentaine de km de Djibo, selon l’Agence d’information du Burkina (AIB)

Selon la dépêche de l’AIB, un groupe d’hommes armés non encore identifiés a fait irruption le jeudi 12 avril 2018 vers 17h dans l’école primaire de Bouro, dans la commune de Nassoumbou, en tirant en l’air et en criant ‘’Allahou Akbar’’. Un élève a été mortellement atteint et d’autres blessés, a indiqué l’AIB.

Les assaillants sont repartis en direction de la commune de Ariel en kidnappant un enseignant, relatent nos interlocuteurs. La détérioration de la situation sécuritaire au nord du Burkina Faso a entraîné la fermeture de plusieurs salles de classes et jeté plus d’un milliers d’écoliers dans la rue.

En rappel, un enseignant a été tué et deux autres blessés dans la nuit du 27 au 28 novembre 2017, par des individus armés dans le village de Kain (Yatenga), à la frontière avec le Mali. Signalons également que le maire de Koutougou (Soum), près de la frontière malienne, a été tué le 8 avril 2018 devant son domicile par des assaillants.

Source: Agence d’information du Burkina

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé