Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

SOCIETE

Les radios privées Savane FM et Oméga FM et la radio nationale du Burkina, sont les trois radios les plus écoutées dans la région du Centre (Ouagadougou), renseigne une étude rendue publique lundi.

Selon l’Agence d’Information du Burkina qui cite l’étude réalisée par le ministère de la communication, la radio demeure le canal d’information préféré des Burkinabè (58%) et dans la région du Centre (Ouagadougou), ce sont Savane FM, Oméga FM et la radio nationale du Burkina qui arrivent en tête.

Ces constats ressortent de l’étude d’impact des radiodiffusions sonores du Burkina Faso, réalisée entre septembre 2017 et avril 2018 par le ministère burkinabè de la Communication et l’UNICEF et rendue publique lundi.

Dans la région des Hauts-Bassins, les radios leaders sont la RTB2 (radio publique) dans les provinces du Houet et du Kénédougou et la radio Evangile Développement de Houndé dans la province du Tuy.

L’étude a recensé au Burkina Faso, 154 radios en activité, huit (08) non fonctionnelles, trois (03) en démarrage et une radio clandestine. Sur les 154 radios recensées dans les treize (13) régions, 20,1 % sont de la région du Centre.

Elle montre aussi que les régions qui enregistrent un fort taux d’écoute sont respectivement le Nord (81,1%), le Centre-nord (76,2%) et le Plateau central (75,2%).

L’enquête renseigne également que les adultes écoutent la radio plus que les jeunes et que les hommes (72,2%) écoutent la radio plus que les femmes (54,8%).

Au titre des habitudes d’écoute, 58,2% des populations écoutent la radio tous les jours, près de 29% l’écoutent assez souvent et 12,8% écoutent la radio occasionnellement. Les jours d’écoute privilégiés sont les dimanches (80,9%) les samedis (77,7%) et les lundis (75,1%).

Selon le genre, il apparait que 77,7% des hommes possèdent un poste radio personnel contre 22,3% de femmes. Toutefois les femmes sont 70,3% à écouter le poste de radio dans le ménage, poursuit l’étude.

Source : Agence d’Information du Burkina

*Le titre est de la rédaction

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé