Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

Photo: Oméga Fm

SOCIETE

Six personnes dont cinq femmes et un homme sont mortes dans au cours de bousculades dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 avril au plateau omnisports de somgandé à Ouagadougou selon plusieurs sources médiatiques. Cet incident s’est produit lors d’un prêche du guide religieux  Cheick Aguib Soré.

Selon Radio Oméga qui cite un membre du comité d’organisation « C'est quelque minutes après la fin du prêche que l'incident s'est produit (…) C'est un phénomène que nous n'arrivons pas à expliquer, les gens ont voulu sortir par la petite porte pendant que les deux grandes portes étaient libres. Ça commencé à pousser de partout et le drame s'est produit ».

Ce samedi dans la matinée, le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou, Maïza Sérémé et le maire de Ouagadougou, Armand Béoindé sont allés constatés de visu les lieux de l’incident meurtrier. Dans la foulée, une enquête a été ouverte afin de déterminer les causes exactes du drame. Au moment où nous bouclions ces lignes, certaines sources ont indiqué que le bilan s’était alourdi à 7 morts.

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé