Aujourd'hui,
URGENT
Guinée: Ibrahima Kassory Fofana nommé Premier ministre (RFI)
Ragnongo: une trentaine de personnes interpellées pour les besoins de l'enquête judiciaire ouverte par le procureur du Faso
Ragnongo: une enquête a été ouverte par le procureur du Faso suite à l'opération menée ce 22 mai par les forces de sécurité
Ouagadougou: 3 présumés terroristes abattus, 1 capturé et plusieurs armements saisis par la gendarmerie nationale à Ragnongo
Ouagadougou: des assaillants ont été neutralisés ce 22 mai 2018 par les forces de sécurité dans un quartier périphérique de la ville 
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 

SOCIETE

La coordination nationale de l’Association pour le développement du grand Nord (ADGN) a procédé, le samedi 12 mai dernier à Ouagadougou, à la cérémonie de lancement officiel de ses activités. L’objectif principal de cette association est de contribuer au développement socio-économique du grand Nord.


Consciente des problèmes liés au développement du grand Nord du Burkina, l’ADGN s’est fixée pour vision d’ici à 2030, de voir une population «du grand Nord alphabétisée, en bonne santé, bien sensibilisée et bien alimentée». Selon le coordonnateur adjoint de l’ADGN, François de Salles Sawadogo, l’association voudrait voir également la population sans souci d’eau, d’électricité et de route. «Elle voudrait enfin voir la population plus consciente, unie, pacifique et prospère» ajoute-il.

A l’entendre, les préoccupations majeures de l’ADGN se résument en quatre axes stratégiques. Il s’agit d’abord de la mobilisation des fils et filles du grand Nord y compris ceux de la diaspora autour des actions de développement de la région; ensuite de la mobilisation des acteurs de développement et les partenaires techniques et financiers pour répondre aux défis du grand nord. Aussi, il y a le développement d’actions d’information, de sensibilisation, de communication autour des idéaux d’unité, de solidarité et de paix. Et enfin, de la promotion de la collaboration et d’une synergie manifeste entre les leaders d’opinion et entre les acteurs du développement.

«L’énergie, la foi et le dévouement pour l’atteinte de ces axes stratégiques nécessitent avant tout un engagement et surtout un sacrifice des filles et fils  du grand nord qu’ils soient de l’intérieur du pays ou de la diaspora» a précisé M. Sawadogo qui dit être prêt pour agir immédiatement en fonction des besoins qui urgent dans toutes les 11 provinces que compte le grand nord pour le bonheur de ses populations.

L’ADGN est une association apolitique qui existe depuis juin 2010. Elle a pour mission de promouvoir le développement socio-économique, culturel et environnemental du grand nord d’une part, et d’autre part, d’unifier les populations du grand nord afin d’établir, de construire et de conserver une paix sociale durable. En terme de mobilisation de fonds, l’Association dit compter beaucoup sur l’adhésion des uns et autres.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé