Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

Photo: Burkina 24

SOCIETE

La Première dame du Faso, Sika Kaboré a visité ce mardi 31 juillet 2018 la pédiatrie de l’hôpital du district de Bogodogo en compagnie de son homologue de la Guinée Bissau, Maria Rosa Teixeira. Les deux épouses de chefs d’Etat ont touché du doigt les réalités de ce centre de santé dont la maternité réalise près de 600 césariennes par mois.

La Première dame de la Guinée Bissau, présente à Ouagadougou dans le cadre du séminaire régional sur la promotion de la sensibilisation à la lutte contre le cancer (1-2 aout 2018) a saisi l’occasion pour s’enquérir du fonctionnement du travail effectué au niveau de la pédiatrie de l’hôpital.

Maria Rosa Teixeira a souhaité que cet hôpital qui est un grand investissement des autorités burkinabè puisse servir à l’ensemble de la population.  

Solange Ouédraogo, chef du service de pédiatrie  de l’hôpital de district de Bogodogo se dit ravie de cette visite des Premières dames venues constater  la situation actuelle de la pédiatrie. Elle a saisi l’occasion pour égrener ses difficultés.

« Nous n’avons pas encore ouvert notre service de néonatologie et actuellement les nouveaux nés sont accueillis aux urgences et en hospitalisation où nous avons identifié des salles pour les y mettre. Nous aurons souhaité que dans les jours à venir nous puissions ouvrir notre service de néonatologie avec les infrastructures adaptées et des équipements pour la prise en charge des nouveaux nés et aussi des ressources humaines compétentes », a-t-elle indiqué.

La  maternité effectue  600 césariennes par mois  d’après la responsable de la pédiatrie donc la charge est énorme en termes de prise en charge. Ce nombre élevé  de nouveaux nés est la raison pour  laquelle elle souhaite que ce service soit équipé dans les meilleurs délais.

Outre cela, la pédiatrie dispose de 10 couveuses, ce qui est insuffisant pour la responsable. Pis, elles ne sont pas encore fonctionnelles pour le moment dû  au service non organisé et  au manque d’équipements.  Elle a donc saisi l’occasion pour  solliciter  l’aide des Premières dames afin que  le service de néonatalogie soit ouvert très bientôt.

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé