Aujourd'hui,
URGENT
Chine: Xi Jinping inaugure le plus long pont du monde entre Hong Kong et Macao (RFI)
Burkina: une proposition de solutions dans le dossier des militaires et policiers radiés bientôt sur la table du Conseil des ministres 
Burkina: le MPP invite les populations à coopérer dans le renseignement dans la lutte contre le terrorisme 
Média: le prix Albert-Londres décerné à la journaliste du «Monde» Elise Vincent pour ses reportages sur le jihadisme et la radicalisation
Média: Emeline Zougmoré de la RTB/radio sacrée meilleure journaliste 2018 
Cameroun: Paul Biya réélu à la présidence avec 71,28 % pour un 7e mandat (Officiel)
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  

SOCIETE

La famille du Dr Arthur Kenneth Elliot, médecin australien enlevé dans la nuit du 15 au 16 janvier 2016 à Djibo, dans la province du Soum, a lancé ce jeudi 11 octobre 2018 un appel aux ravisseurs, leur demandant de la contacter à elliottfamily@telegram. 

Dans une vidéo diffusée sur la page Facebook consacrée à sa libération, sa femme et son fils se relayent pour lancer en fulfulde -langue nationale parlée notamment dans le nord du Burkina- et en français, un message aux ravisseurs. 

«Le Dr Eliott a 84 ans et vit ses dernières années et je vous demande de le libérer», s’exclame ainsi son fils. «Ne mérite-t-il pas votre générosité?», questionne-t-il ensuite, faisant remarquer que cela fait longtemps qu’ils n’ont pas eu de nouvelles de la santé du médecin. «C’est un homme âgé et nous sommes très inquiets. Nous souhaiterions pouvoir communiquer avec vous au sujet de sa santé», ajoute-t-il.

Ce message, ils l'ont diffusé alors que cela fait 1000 jours que l'Australien est détenu

Mais conscient qu’il est peut-être difficile pour les ravisseurs d’entrer en contact avec elle, la famille a créé un compte Télégram. «Nous voudrions communiquer directement avec vous pour avoir des nouvelles de la santé de mon père. Nous vous demandons de nous contacter sur elliottfamily@telegram. Nous attendons votre réponse. Et que la paix soit avec vous», conclut le fils. 

Médecin-chirurgien australien installé dans la ville Djibo, depuis 1972, le Dr Arthur Kenneth Elliot avait fondé une clinique qui offrait des soins gratuits ou à coûts très réduits aux habitants de la localité et même au-delà.

Il a été enlevé dans nuit du 15 au 16 janvier 2016 avec son épouse au moment même où l’avenue Kwamé N’Krumah de la ville de Ouagadougou, était la cible des terroristes. 

Son épouse, Jocelyn Elliott, a été libérée en février 2016, mais le médecin reste toujours entre les mains de ses ravisseurs. 

L’Emirat du Sahara, une branche d’al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a revendiqué l’enlèvement.  Le 1er juillet 2017, la branche d'Al-Qaïda au Mali a diffusé une vidéo de six otages étrangers parmi lesquels Arthur Kenneth Elliott et le Roumain Iulian Ghergut, tous deux enlevés au Burkina Faso.

 

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé