Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

Photo de famille à l'issue de la visite

SOCIETE

Une délégation  du Conseil supérieur de la Communication (CSC) avec à sa tête  le conseiller Ismaël  Nignan était dans les locaux de  Fasozine dans l’après midi de ce vendredi 26 octobre 2018 pour une visite de courtoisie. 

La délégation constituée de deux conseillers et de trois techniciens de l’instance de régulation est venue s’enquérir des conditions de travail et de fonctionnement du groupe de presse.  Selon le conseiller Ismaël Nignan, leur visite avait pour but d’affirmer la disponibilité du CSC à collaborer en amont à chaque fois que le besoin se fera sentir.

« Le CSC  est disponible et  disposé  à collaborer avec vous en amont, à vous accompagner le  cas échéant  chaque fois que le besoin se fera ressentir.  La porte est ouverte pour des interrogations que vous pourrez être amené à vous poser par rapport aux aspects de votre profession » a affirmé Séraphine Eugénie Ouattara, conseiller et porte parole de la délégation. La délégation s’est dite éblouie et satisfaite  du  travail de qualité  abattu par le journal. Elle a réaffirmé sa  disponibilité  à travailler avec le groupe de presse afin de mener à bien le travail de régulation. « Nous savons que sans votre collaboration nous allons peut  être régulé mais pas forcément réussir et notre objectif c’est de réussir ensemble à réguler ce secteur» a ajouté madame Ouattara.

Par ailleurs, M. Nignan a transmis au Directeur général de Fasozine, Désiré Théophane Sawadogo les félicitations du président du CSC, Mathias Tankoano pour le travail de qualité abattu et les efforts consentis dans l'information quotidienne des citoyens. En outre, il a encouragé les responsables à continuer dans cet élan. A l'en croire, cette visite à Fasozine découle de la volonté du nouveau président de rapprocher davantage l'institution des médias.

Le directeur général de Fasozine a remercié le CSC pour cette démarche qui va certainement faciliter la collaboration entre les médias et l'instance de régulation. Le groupe de presse Fasozine est constitué d'un quotidien en ligne (www.fasozine.com) et d'un magazine bimestriel.

 

 

 

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé