Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

SOCIETE

La Brigade régionale des Eaux et Forêts des Hauts-Bassins a mis la main sur 136 kg de cannabis, annonce le ministère en charge de l’Environnement. 

Le directeur régional de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique des Hauts-Bassins, Anakouba T. Bassorobou, explique que c’est lors d’une sortie de routine de police forestières qu’une équipe a aperçu dans la commune de Bereba, un individu en difficulté avec sa moto au environ de 3h du matin due certainement à la charge qu’il transportait. «Les éléments se sont alors déportés à son niveau. Constatant qu’ils étaient des paramilitaires et étant dans l’illégalité, l’individu en question a pris la fuite laissant sa charge», détaille-t-il.

Pour le directeur général des Eaux et Forêts, le corps des Eaux et Forêts participe au comité national de lutte contre la drogue. «Par conséquent, nous devons apporter notre concours dans la lutte contre le trafic des stupéfiants dans notre pays», a-t-il souligné. 

Le Chef de Corps des Eaux et Forêts a lancé donc un appel aux populations à coopérer en alertant les Forces de Défense et de Sécurité sur tout mouvement d’individus suspects afin de mieux lutter contre le trafic des drogues au Burkina Faso.

Source: MEEC

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé