Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

SOCIETE

L 'opération de sécurisation transfrontalière entre les forces de défense et de sécurité (fds) du Burkina Faso, de la Côte d'ivoire et du Ghana dénommée Koundalgou II (cohésion en gourmanchteman )a pris fin le jeudi 22 novembre 2018. 

Le bilan de l'opération a été fait aux ministres en charge de la sécurité et de la défense des trois pays à Bouna en Côte d'Ivoire. Deux mille hommes dont 900 burkinabè ont été mobilisés pour l'opération. 

Au cours de cette manoeuvre conjointe de sécurisation de leurs frontières communes, les fds ont interpellé 150 présumés deliquants dont 15 sur le territoire burkinabé, saisi 11 véhicules, des motos, des armes, des munitions, du canabis et des liqueurs. Le poste de commandement (PC) de Koundalgou II basé à Bouna a aussi mené des activités civilo-militaires ayant permis d'offrir aux populations des soins de santé, la peinture des écoles et la réhabilitation des routes.

Pour le ministre de la Sécurité, Clément P. Sawadogo , le bilan est plus que satisfaisant .Outre les interpellations et les saisies, elle aura permis aux fds des trois pays de travailler ensemble, la mutualisation des équipements, des efforts et une meilleure connaissance des espaces. Les officiers et les soldats impliqués ont également renforcé leur cohésion. Clément P. Sawadogo ajoute que cette opération est le départ d'une autre forme de coopération. En effet , s'explique-t-il, des individus mal intentionnés utilisaient les frontières comme un passage pour échapper aux fds.

En rappel Koundalgou I avait été organisée en mai 2018 à Cinkansé Burkina, entre le Burkina Faso, le Bénin , le Ghana et le Togo. 

Koundalgou matérialise l'initiative d'Accra signé en novembre 2018 par les cinq pays de la sous-région à savoir le Burkina Faso, le Bénin la Côte d'Ivoire, le Ghana et le Togo.

De retour de Bouna, le ministre de la Sécurité a fait une halte au poste de police frontière de Galcouli pour féliciter et encourager ses hommes dont le profionnalisme a permis de repousser une attaque d'individus armés le 1er sptembre 2018.

Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle M Secu.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé