Aujourd'hui,
URGENT
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)
Royaume-Uni: Theresa May annonce au Parlement le report du vote sur l'accord de Brexit

SOCIETE

La section communale du Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso (Syantra-CBT) a organisé sa première journée syndicale le samedi 1er décembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre visait à faire bilan des activités de la structure, après trois années d’existence.

Le Syanatra-CBT a vu le jour en septembre 2014, avant d’être officiellement reconnu en 2015. Trois années après, ses militants de Bobo-Dioulasso ont donc décidé de marquer une halte réflexive autour du thème: «Bilan des activités du Syanatra-CBT: défis et perspectives». D’où l’organisation de cette journée syndicale samedi dernier. 

Le secrétaire général de la section communale de Bobo-Dioulasso, Lamine Passoulé, a fait un tour d’horizon des activités et des acquis du syndicat.

En ce qui concerne les acquis, on y compte notamment la régularisation de la situation des agents occasionnels de la commune, ainsi que la loi conférant statut des fonctionnaires des collectivités territoriales. 

Le maire central, Bourahima Sanou, a particulièrement créé la sensation, d’abord en venant à cette rencontre syndicale. Mais aussi à travers son message. 

Pour Bourahima Sanou qui a, du reste, félicité le syndicat pour les acquis engrangés, loin des idées qui perçoivent le syndicat comme un ennemi, le syndicat est plutôt un partenaire.

Aussi, il a encouragé le Syanatra-CBT à continuer la lutte, afin d’améliorer les conditions des travailleurs des collectivités territoriales. Mais dans le respect des règles de l’art, a-t-il prévenu. 

Le maire de Bobo s’est insurgé surtout contre certains agents déloyaux de la commune qui se font parfois défendre à tort par le syndicat. Pour lui, les agents ont des droits mais ils ne doivent aussi perdre de vue leurs devoirs qui sont de faire correctement leur travail.

 

 

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé