Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

SOCIETE

La section communale du Syndicat national des travailleurs des collectivités territoriales du Burkina Faso (Syantra-CBT) a organisé sa première journée syndicale le samedi 1er décembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Cette rencontre visait à faire bilan des activités de la structure, après trois années d’existence.

Le Syanatra-CBT a vu le jour en septembre 2014, avant d’être officiellement reconnu en 2015. Trois années après, ses militants de Bobo-Dioulasso ont donc décidé de marquer une halte réflexive autour du thème: «Bilan des activités du Syanatra-CBT: défis et perspectives». D’où l’organisation de cette journée syndicale samedi dernier. 

Le secrétaire général de la section communale de Bobo-Dioulasso, Lamine Passoulé, a fait un tour d’horizon des activités et des acquis du syndicat.

En ce qui concerne les acquis, on y compte notamment la régularisation de la situation des agents occasionnels de la commune, ainsi que la loi conférant statut des fonctionnaires des collectivités territoriales. 

Le maire central, Bourahima Sanou, a particulièrement créé la sensation, d’abord en venant à cette rencontre syndicale. Mais aussi à travers son message. 

Pour Bourahima Sanou qui a, du reste, félicité le syndicat pour les acquis engrangés, loin des idées qui perçoivent le syndicat comme un ennemi, le syndicat est plutôt un partenaire.

Aussi, il a encouragé le Syanatra-CBT à continuer la lutte, afin d’améliorer les conditions des travailleurs des collectivités territoriales. Mais dans le respect des règles de l’art, a-t-il prévenu. 

Le maire de Bobo s’est insurgé surtout contre certains agents déloyaux de la commune qui se font parfois défendre à tort par le syndicat. Pour lui, les agents ont des droits mais ils ne doivent aussi perdre de vue leurs devoirs qui sont de faire correctement leur travail.

 

 

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé