Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

Droit Réservé

SOCIETE

Le ministère  de la sécurité a rappelé ce mercredi 19 décembre 2018 l’interdiction formelle de la production, de l’importation, de la vente et de la détention des pétards pour divertissement appelés jouets explosifs. Il entend appliquer la mesure dans toute sa rigueur.

Par conséquent, le département en charge de la sécurité a invité les acteurs concernés et « toute autre personne ayant des pétards en dépôt dans sa boutique ou à domicile à bien vouloir les déposer dans les services de sécurité les plus proches ».  Pour ce faire, informe toujours le ministère, « un contrôle rigoureux sera exercé par les forces de sécurité et tout contrevenant se verra appliquer des sanctions appropriées ».

En rappel, cette interdiction fait référence au communiqué N°2016-008/MCIA/SG/DGCRF du 21 novembre 2016 du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat appelant l’attention des producteurs, importateurs vendeurs et utilisateurs sur l’interdiction formelle de la production, de l’importation,  de la vente  et de la détention des pétards pour divertissement relevant de la position tarifaire 3604 notamment le 36 04 10 00 00 et 36 04 90 00 00. 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé