Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

SOCIETE

Archevêque métropolitain de Ouagadougou, le cardinal  Philippe Ouédraogo a présenté ses vœux de Noël et de nouvel an au peuple Burkinabè le jeudi 20 décembre 2018 à l’archevêché de Ouagadougou. Compte tenu du contexte difficile que connait le Burkina Faso, il a invité les différents acteurs à un sursaut patriotique désintéressé. 

Cette présentation de vœux est devenue depuis quelques années une tradition. Le cardinal Philippe Ouédraogo a donc au cours d’une déclaration adressée ses meilleurs et bons vœux à l’occasion de la fête de Noël 2018 et du nouvel An 2019 « aux adeptes  de la religion traditionnelle, musulmane, protestante et catholique ».

Faisant référence au message de Noël et du nouvel an du Pape  François où il affirme : « la promotion du bien commun appartient à chaque citoyen et en particulier à ceux qui ont reçu le mandat de protéger et de gouverner », le cardinal a, au regard du contexte d’insécurité et de la conjoncture socio-économique de notre pays, invité tous les Burkinabè « à un sursaut patriotique, courageux et désintéressé  pour sauvegarder la cohésion et l’unité nationale afin de promouvoir une gouvernance vertueuse ».

« Puisse chacun de nous apporter sa contribution effective pour l’édification d’un Burkina Faso plus solidaire et fraternel dans la justice véritable et une paix durable » a conclu l’archevêque de Ouagadougou. 

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé