Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

SOCIETE

« Le père noël » est passé le samedi 22 décembre 2018 au centre de  la Fondation Internationale Tierno et Mariam (Fitima) à Ouagadougou. Dans le cadre de la célébration de la fête de noël, la fondation qui est au service des enfants en situation de handicap et des femmes a organisé un arbre de noël au profit desdits enfants. Un moment d’épanouissement et de divertissement qui a redonné le sourire aux mômes…

Créée en septembre 2003 par Hawa Drame, la Fondation Internationale Tierno et Mariam a pour objectif principal d’apporter une aide aux enfants souffrant de handicap moteur (avec déficience intellectuelle ou non) et aux femmes.  C’est dans le cadre de ses activités socio-éducatives qu’elle organise chaque année un arbre de noël qui se veut non seulement être une occasion privilégiée d’épanouissement mais aussi de divertissement pour les enfants.

Selon le coordonnateur, Moulaye Traoré, cette fête est un cadre de sensibilisation des parents et de toute la communauté sur le droit des enfants en situation de handicap. L’occasion était pour lui de remercier la fondation Bank Of Africa, qui pour la 3eannée consécutive accompagne Fitima dans cet œuvre.

« C’est un moment solennel car il nous permet de traduire notre attachement et notre engagement à l’épanouissement de nos enfants en situation de handicap. Au-delà de toute considération religieuse ou culturelle, célébrer l’arbre de noël est une occasion de démontrer que comme tout enfant, les enfants en situation de handicap ont aussi droit à des événements joyeux et à bénéficier des cadeaux du père noël » a affirmé la présidente de l’association des parents, Sonia Ouédraogo.

A l’occasion de cet arbre de noël, les enfants ont partagé un moment de convivialité à travers des playbacks, des ballets, des prestations d’artistes, des défilés  et ont reçu de nombreux cadeaux de la part du « père Noël ». 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé