Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Photo: Armée française-Opérations militaires

SOCIETE

Une quinzaine de terroristes ont été tués dans une opération conjointe menées par les armées nigériennes et françaises dans la nuit du 27 décembre 2018, nous apprend ce communiqué de l’armée française. 

L’opération a été menée dans la nuit du 27 décembre par les forces armées nigériennes et les forces françaises de l'opération Barkhane.

Il s’agit, informe le communiqué d’une action d’opportunité conjointe [menée] contre un regroupement de groupes armés terroristes (GAT) au sud de la frontière malo-nigérienne à proximité de Tongo Tongo. 

D’après le document, «un raid aérien combiné de chasseurs et d’hélicoptères Tigre a dans un premier temps frappé les différents points de regroupement des GAT situés dans une zone d’un rayon d’une quinzaine de km. Immédiatement après, des militaires des Forces armées nigériennes, des éléments du groupement tactique infanterie, les GCP (Groupement de commandos parachutistes) et les GCM (Groupement de commandos de montagne) se sont emparés des différentes positions avant de conduire une fouille complète de toute la zone pendant les 48h qui ont suivi.» 

Des hélicoptères du GTD-A (Groupement tactique désert aérocombat) ont appuyé les troupes au sol pendant toute la manœuvre.

«Au bilan, une quinzaine de GAT ont été mis hors de combat et une vingtaine de motos ont été récupérées. 26 armes individuelles et collectives notamment des mitrailleuses, ainsi que des munitions, ont également été saisies», énumère le communiqué. 

 

Rappelons que c'est dans cette région que, le 4 octobre 2017, quatre commandos américains et cinq militaires nigériens ont été tués par un groupe djihadiste.

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé