Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

SOCIETE

La nation burkinabè a rendu un dernier vibrant hommage aux dix gendarmes tombés, les armes à la main, dans une embuscade tendue par des terroristes, le 27 décembre 2018 vers 10 h 30mn. 

C’était dans l’après-midi du dimanche 30 décembre 2018 au cimetière militaire de Dédougou. La cérémonie funèbre empreinte d’une forte émotion s’est déroulée en présence des représentants des familles des victimes et d’une délégation gouvernementale conduite par le ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso Simon Compaoré. Cette délégation était composée du ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo, du ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean Claude Bouda, et du ministre en charge de l’Urbanisme, Maurice D. Bonanet.

Ont également pris part à cette cérémonie , le Médiateur du Faso, Saran Séré /Sérémé, les gouverneurs des régions de la boucle du Mouhoun et du Sud-Ouest , le chef d’Etat-major général des armées avec la haute hiérarchie militaire, les représentants des corps paramilitaires, les autorités coutumières et religieuses, des représentants de la confrérie des Dozos et la population de Dédougou sortie massivement pour conduire les illustres disparus à leur dernière demeure.

Des oraisons funèbres lues par le lieutenant Théophile B. Bonko commandant du 23e Escadron de Gendarmerie Mobile de Dédougou, il ressort que les dix sous-officiers que notre nation pleure étaient des éléments disciplinés, consciencieux et travailleurs.

Il s’agit de: Adjt Ouattara Z. Issouf (18 ans de service), MDC Sanou K. Louis (14 ans de service), MDC Coulibaly Paul (10 ans de service), MDL Sib Jonas (7 ans de service), MDL Tiendrebéogo Hyacinthe (4 ans de service), MDL Yo Karim (4ans de service), MDL Yameogo Nomawendé Stanislas (4 ans de service), MDL Coulibaly A. Roger (4 ans de service), MDL Sebego Boubacar 03ans, MDL Zabsonré Emmanuel (3 ans de service). 

Dans la deuxième prise de parole qui a marqué cette cérémonie, le chef de Pensa et maire de ladite localité, Zabré Souleymane a, au nom des familles des victimes salué la mobilisation de la population avant d’interpeller le Président du Faso afin qu’il use de tous ses pouvoirs pour faire en sorte que cessent ces tueries au Burkina Faso.

En rappel, ces sous-officiers étaient désignés pour une mission de constatation et de ratissage suite à l’incendie de l’école de Loroni dans le département de Toéni, province du Sourou.

C’est au cours de l’exécution de cette mission que les dix vaillants gendarmes avaient trouvé la mort dans une embuscade tendue par les ennemis du Burkina Faso, le jeudi 27 décembre 2018 aux environs de 10h30mn.

Direction de la communication et de la presse ministérielle M/Sécurité

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé