Aujourd'hui,
URGENT
Football: le club égyptien Zamalek a remporté la Coupe de la Confédération 2019 face à la Renaissance sportive de Berkane aux tirs au but
Irak: un quatrième Français condamné à mort pour appartenance au groupe État islamique, le procès du cinquième renvoyé au 2 juin
Football: Rahimo FC, champion national 2019, remporte la Coupe du Faso en battant l'AS Sonabel par le score de 3 buts à 2
Cannes: la Palme d’or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho, prodige sud-coréen
Justice: Maiza sérémé cède sa place à Harouna Yoda au TGI de Ouagadougou
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018

l'auteur au centre

SOCIETE

« Insurrection populaire d’Octobre 2014 : Les trahisons » est l’intitulé du second ouvrage de Atiana Serge Oulon, journaliste d’investigation au bimensuel Courrier Confidentiel. La dédicace du livre, « qui revient sur les événements historiques des 30 et 31 Octobre 2014 dans une démarche d’enquête et de décryptage » est intervenue le jeudi 3 janvier 2019 à Ouagadougou. 

A travers cet essai de 157 pages et composé de 9 chapitres, l’auteur met à nu les contradictions des uns et des autres pendant cette insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso selon les explications du docteur Marc Nébié, enseignant-chercheur à l’Université de Ouaga 1. 

Pour Atiana Serge Oulon, c’est l’intérêt supérieur burkinabè qui a été trahi au détriment d’intérêts individualistes : « Disons tout simplement qu’il y a eu des fuites de responsabilité au niveau de la hiérarchie militaire, des partis politiques et  de l’ex opposition.  C’est surtout cette composante qui a mené la lutte et qui, à la victoire s’est retirée et à laisser libre cours à toutes sortes de récupérations ».

A l’en croire, « les trahisons » fait mention des détails que les Burkinabè ignorent sur le déroulement des événements  pendant l’insurrection.  « L’ouvrage dévoile à quel moment et comment précisément  Yacouba Isaac Zida lieutenant-colonel à l’époque  a pu prendre le dessus  sur les autres composantes. Il s’agit de comment cette insurrection a été gérée  parce qu’en apparence, nous avons  eu cette impression que c’est toute l’armée qui était avec Yacouba Isaac Zida pour la gestion de la transition. Les éléments dans l’ouvrage montrent qu’il était seul à gérer et qu’il a même eu des frictions avec la hiérarchie militaire » a affirmé l’auteur. 

Le livre a été préfacé par l’ancien bâtonnier, Me Mamadou Savadogo. L’œuvre est disponible à la Librairie Jeunesse d’Afrique, au Centre National de presse Norbert Zongo et au siège du journal Courrier Confidentiel.  Notons qu’Atiana Serge Oulon est l’auteur de l’essai intitulé « Le Général Gilbert Diendéré Parle » paru en 2018. 

 

 

 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé