Aujourd'hui,
URGENT
Brexit: les députés britanniques rejettent massivement l'accord de Brexit par 432 voix contre
Justice: la CPI acquitte Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé et exige leur libération immédiate
Ouagadougou: un mort dans une explosion dans une villa contenant des substances explosives au quartier Silmiyiri (arrondissement 9)
Football: Salitas FC a été battu (1-0) par Al Nasr de Benghazi au match aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération
Mali: le Comité International de la Croix-Rouge dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire
Criminalité faunique: deux présumés trafiquants burkinabè interpellés avec des peaux de cinq félins par le ministère de l'environnement
Burkina: l'Etat d'urgence prorogé pour une durée de 6 mois par l'Assemblée nationale
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou est nommé Chef d’Etat-Major Général des Armées
Burkina: le Colonel-Major Moïse Mimingou du Groupement Central des Armées est nommé Général de Brigade
Burkina: Amnesty International invite les autorités à ouvrir "urgemment" une enquête "indépendante et impartiale" sur le drame de Yirgou

l'auteur au centre

SOCIETE

« Insurrection populaire d’Octobre 2014 : Les trahisons » est l’intitulé du second ouvrage de Atiana Serge Oulon, journaliste d’investigation au bimensuel Courrier Confidentiel. La dédicace du livre, « qui revient sur les événements historiques des 30 et 31 Octobre 2014 dans une démarche d’enquête et de décryptage » est intervenue le jeudi 3 janvier 2019 à Ouagadougou. 

A travers cet essai de 157 pages et composé de 9 chapitres, l’auteur met à nu les contradictions des uns et des autres pendant cette insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 au Burkina Faso selon les explications du docteur Marc Nébié, enseignant-chercheur à l’Université de Ouaga 1. 

Pour Atiana Serge Oulon, c’est l’intérêt supérieur burkinabè qui a été trahi au détriment d’intérêts individualistes : « Disons tout simplement qu’il y a eu des fuites de responsabilité au niveau de la hiérarchie militaire, des partis politiques et  de l’ex opposition.  C’est surtout cette composante qui a mené la lutte et qui, à la victoire s’est retirée et à laisser libre cours à toutes sortes de récupérations ».

A l’en croire, « les trahisons » fait mention des détails que les Burkinabè ignorent sur le déroulement des événements  pendant l’insurrection.  « L’ouvrage dévoile à quel moment et comment précisément  Yacouba Isaac Zida lieutenant-colonel à l’époque  a pu prendre le dessus  sur les autres composantes. Il s’agit de comment cette insurrection a été gérée  parce qu’en apparence, nous avons  eu cette impression que c’est toute l’armée qui était avec Yacouba Isaac Zida pour la gestion de la transition. Les éléments dans l’ouvrage montrent qu’il était seul à gérer et qu’il a même eu des frictions avec la hiérarchie militaire » a affirmé l’auteur. 

Le livre a été préfacé par l’ancien bâtonnier, Me Mamadou Savadogo. L’œuvre est disponible à la Librairie Jeunesse d’Afrique, au Centre National de presse Norbert Zongo et au siège du journal Courrier Confidentiel.  Notons qu’Atiana Serge Oulon est l’auteur de l’essai intitulé « Le Général Gilbert Diendéré Parle » paru en 2018.